Le domaine de Brescou (côtes de Thongue/Languedoc).

A apprécier sans cérémonial ou décorum.

Le vignoble des Côtes de Thongue s’étend sur 23 villages (14 à l’origine) situés dans le triangle Faugères-Pézenas-Béziers, occupant le bassin versant de la Thongue, affluent de l’Hérault. Il est implanté sur les premiers contreforts des Cévennes, consistant en un enchaînement de petites collines appelées localement « puechs » ou « pechs ».

En 2017, l’appellation compte 7 caves coopératives, 65 domaines particuliers et 16 négociants, pour une production  de l’ordre de 54 à 60.000 hectolitres.

 

Côtes de Thongue se voit reconnue en vin de pays par décret du 5 avril 1982.

En voici brièvement les données essentielles :

  • Elle est réservée aux vins tranquilles, vins mousseux de qualité et vins de raisins surmûris rouges, rosés, blancs.
  • Cette indication géographique protégée peut être complétée par la mention «primeur »  ou encore le nom d’un ou de plusieurs cépages.
  • La mention « primeur » concerne les seuls vins tranquilles.
  • La mention d’un à plusieurs cépages est permise aux vins tranquilles, vins mousseux de qualité et vins de raisins surmûris.

A propos de cépages, 110 au total sont reconnus (01) ! On y trouve quelques surprises. Il en est même qui me sont totalement inconnus, je l’avoue.

 

36665806_1860484757341589_7152100805405835264_nDevant en principe bénéficier d’un label en agriculture biologique en 2019, le domaine de Brescou pratique actuellement la lutte raisonnée sous le label ‘Terra Vitis’, lequel préconise entre autres « (…) la protection des ressources naturelles (laquelle) est l’un des enjeux majeurs » : aussi ici l’on a recours à des panneaux solaires photovoltaïques pour une auto-suffisance intégrale et trois jours d’autonomie.

‘Terra Vitis’ incite également à la « (…) transparence à tous les étages » : en l’occurrence, ici, toutes les étiquettes des vins testés mentionnent leurs doses respectives de SO2 maximales.

 

Il est temps de passer à la dégustation. Soit successivement cinq I.G.P. Côtes de Thongue et une A.O.P. Languedoc. Plus précisément : deux blancs, un rosé, trois rouges.

A noter que pour des raisons de fluidité de la lecture, les considérations techniques (culture, vinification, bouchage…) ont été renvoyées en bas de page.

  • Mosaïque 2015. Un nez aux notes de fruits blancs sucrés, exotiques, un peu anisé. Plus de rectitude en bouche serait appréciable : aussi s’accorde-t-il bien avec une verrine à base de pomme verte laquelle apporte de l’acidité. Un vin d’apéro sans chichi. A maturité.
  • Blanc 2016. Ne diffère guère du premier si ce n’est par les senteurs : poire, amande amère.
  • Fleur d’Eté 2017.  A nouveau des fruits sucrés, exotiques (grenade, kiwi, litchee). Réservé aux amateurs de rosés de type demi-sec. A maturité.
  • Terra Sanguina 2015. Les narines frétillent : fruits noirs, troussepinette, rafle, voire ventre de coccinelle. Le palais s’avère plutôt fluide. Bref, un vin immédiat qui accompagnerait bien sur une viande grillée au barbecue. A maturité.
  • Syrah 2016. Ici, tout est soutenu, qu’il s’agisse de la robe, des flaveurs (jujube, réglisse). Finale sur la rondeur. A maturité jusque 2020/2021.
  • Château de Brescou 2014. On passe de la mention ‘domaine’ à celle de ‘château’. De plus, la bouteille est lourde : une Bordelaise à l’ancienne, à l’épaule large. Doit-on s’attendre à un vin de type Parker ? Que nenni. Ni sensation barriquée ou confiturée, ni surmaturité. La robe se montre étonnamment légère. Le nez – évolutif – étonne : loukoum, pâtes de fruits, (bonbon ‘tutti frutti’ à la) fraise, sucre semoule ; réglisse, végétal. Peu de matière. L’effet millésime me glisse-t-on dans l’oreillette… Cette cuvée se marie bien avec la charcuterie et les fromages. A maturité.

 

De manière globale, les cuvées testées apparaissent conçues pour plaire à une large clientèle. A apprécier sans cérémonial ou décorum.

 

Olivier Mercier :

 

DSCN2363

 

Mais encore : n’hésitez pas – à quelques kilomètres de là – à visiter la magnifique ville de Pézenas,  ses hôtels particuliers des XVIIème et XVIIIème siècles et ses boutiques d’artisanat.

 

81473657

 

(01) Alicante Henri Bouschet N, Alphonse lavallée N, Altesse B, Alvarinho B, Aramon blanc B, Aramon gris G, Aramon N, Aranel B, Arinarnoa N, Arvine B, Aubun N, Auxerrois B, Baco blanc B, Bourboulenc B, Cabernet franc N, Cabernet-Sauvignon N, Caladoc N, Cardinal Rg, Carignan blanc B, Carignan N, Carmenère N, Chardonnay B, Chasan B, Chasselas B, Chasselas rose Rs, Chambourcin N, Chenanson N, Chenin B, Cinsaut N, Clairette B, Clairette rose Rs, Clarin B, Colombard B, Couderc noir N, Cot N, Counoise N, Danlas B, Egiodola N, Fer N, Gamay N, Gamay de Chaudenay N, Gewurztraminer Rs, Grenache blanc B, Grenache gris G, Grenache N, Gros Manseng B, Jurançon blanc B, Landal N, Listan B, Lival N, Lledoner pelut N, Macabeu B, Maréchal Foch N , Marsanne B, Marselan N, Mauzac B, Meunier N, Merlot N, Mondeuse N, Morrastel N, Mourvèdre N, Müller-Thurgau B, Muscadelle B, Muscardin N, Muscat à petits grains blancs B, Muscat à petits grains rouges Rg, Muscat à petits grains rosés Rs, Muscat d’Alexandrie B, Muscat de Hambourg N, Négrette N, Nielluccio N, Petit Manseng B, Petit Verdot N, Picardan B, Pinot noir N, Pinot gris G, Piquepoul blanc B, Piquepoul gris G, Piquepoul noir N, Parellada B, Plant droit N, Portan N, Ravat blanc b, Rayon d’or B, Riesling B, Rivairenc
blanc B, Rivairenc N, Roussanne B, Rubilande Rs, Savagnin Rose Rs, Sauvignon blanc B, Sauvignon gris G, Sciaccarello N, Sémillon B, Servant B, Seyval B ; Sylvaner B, Syrah N, Tannat N, Tempranillo N, Terret blanc B, Terret gris G, Terret noir N, Ugni blanc B, Valérien B, Vermentino B, Villard blanc B, Villard noir N, Viognier B, Verdelho B.

 

Considérations techniques :

Indication Géographique Protégée Côtes de Thongue blanc :

* Mosaïque :

  • Cépages : chardonnay 65 %, viognier 35 %
  • Terroir : argilo-sablo-limoneux
  • Fermentation en barriques neuves
  • Bâtonnage sur lies pendant 2 mois pour une partie du chardonnay
  • Vinification en cuve avec fermentation lente à 16° C pour le viognier
  • Élevage : dégazage naturel lent
  • SO2 inférieur à 70 milligrammes/litre
  • Rendement : 45 hectolitre/hectare
  • Alcool : 13 %
  • Capsule à vis

* Blanc :

  • Cépages : grenache blanc 50 %, marsanne 20 %, roussane 20 %, clairette 5 %, bourboulenc 5 %
  • Terroir : argilo-graveleux et sablo-limoneux
  • Pressurage direct
  • Fermentation alcoolique lente à 16° C partiellement en fûts de chêne neuf de 500 litres
  • Elevage : dégazage naturel lent
  • Passage en fûts de chêne (1 à 3 ans) de 500 litres
  • SO2 inférieur à 70 mg/l
  • Rendement : 40 hl/ha
  • Alcool : 13 %
  • Bouchon en liège

Indication Géographique Protégée Côtes de Thongue rosé :

* Fleur d’Eté :

  • Cépages : grenache 63 %, pinot noir 37 %
  • Terroir : argilo-sablo-limoneux et graveleux
  • Vinification traditionnelle
  • Pressurage direct
  • Fermentation alcoolique lente à 16° C
  • Élevage : dégazage naturel lent
  • Sucres résiduel inférieurs à 5,8 grammes/litre
  • SO2 inférieur à 75 mg/l
  • Rendement : 45 hl/ha
  • Alcool : 14 %
  • Capsule à vis

Indication Géographique Protégée Côtes de Thongue rouge :

* Terra Sanguina :

  • Cépages : syrah 20 %, cabernet sauvignon 40 %, merlot 40 %
  • Terroir : argilo-sablo graveleux et limoneux ; croupe graveleuse pour la syrah
  • Vinification traditionnelle
  • Egrappage
  • Pas de foulage
  • Macération avec contrôle des températures durant 2 à 5 semaines
  • Élevage : court, en fût de chêne non neuf
  • Non filtré
  • SO2 inférieur à 70 mg/l
  • Rendement : 45 hl/ha
  • Alcool : 14 %
  • Capsule à vis

* Syrah :

  • Cépage : syrah 100 %
  • Terroir : argilo-calcaire sur une croupe graveleuse
  • Vinification : traditionnelle
  • Egrappage
  • Macération courte
  • Élevage : en cuve
  • SO2 inférieur à 60 mg/l
  • Non filtré
  • Rendement : 40 hl/ha
  • Alcool : 13,5 %
  • Bouchon en liège

Appellation d’Origine Protégée Languedoc rouge :

Château de Brescou :

  • Cépages : grenache 70 %, carignan 20 %, syrah 10 %
  • Terroir : argilo-sablo limoneux et graveleux
  • Vinification : traditionnelle
  • Egrappage
  • Macération moyenne (15 jours)
  • Élevage : 12 mois en fûts de chêne (1 à 3 ans) de 225 litres
  • Vin non filtré
  • Rendement : 40 hl / hectare.
  • SO2 inférieur à 70 mg/l
  • Alcool : 13 %
  • Bouchon en liège

 

Coordonnées :

Domaine de Brescou

Lieu-dit Brescou

Route de Margon (D 30E2) à 34290 Alignan du Vent

(L’entrée est signalée notamment par un pressoir rouge. Engagez-vous y jusqu’au bout)

Téléphone. : +33(0)4 67 24 96 66
Téléfax  : +33(0)4 67 24 96 29

Site : http://www.brescou.com/
Courriel : info@brescou.com

Page FaceBook : https://www.facebook.com/domaine.brescou/

Horaires du caveau  :
13h30 – 17h30 du lundi au vendredi
ou sur rendez-vous par téléphone.

 

DSCN2354

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s