Fattoria Moretto –  D.O.P. Lambrusco Grasparossa di Castelvetro.

De belles bulles rouges !

Le moins que l’on puisse dire est que le Lambrusco n’a pas toujours bonne presse. Un vin italien, déjà ! Rouge pétillant en sus !! Sucraillon qui plus est !!! C’est tout dire…

Passez votre chemin.

 

Nous voila en Emilia-Romagna, dans le sud de la région de Modena.

Lambrusco Grasparossa di Castelvetro y bénéficie d’une Denominazione di Origine Controllata (D.O.P., soit une A.O.C.) uniquement pour les vins rosso (rouge) et rosato (rosé) élaborés soit comme frizzante, soit comme spumante. (01)

Le cépage lambrusco grasparossa intervient dans sa composition à raison de 85 % minimum.  Les raisins des autres lambruschi (02) et le malbo gentile, seuls ou conjointement, jusqu’à un maximum de 15%, peuvent contribuer à la production.

Les vins doivent être obtenus en utilisant soit :

  • la fermentazione/rifermentazione naturale in bottiglia (fermentation / refermentation naturelle en bouteille) ou encore
  • la fermentazione/rifermentazione nature in autoclave (fermentation / refermentation naturelle en autoclave). (03)

En 2015, 913 hectares produisaient 108.274 hectolitres.

 

La fattoria Moretto s’établit en 1971. La troisième génération œuvre actuellement.

Les premières démarches en agriculture biologique sont entreprises dès 1995. Actuellement, l’ensemble du domaine est en bio (certification ICEA).

A l’origine était utilisé pour la prise de mousse la fermentation naturelle en bouteille. Fin des années ’90 succéda la méthode Charmat ou Martinotti et ce désormais pour l’ensemble de la production.

 

Deux cuvées non millésimées nous ont été proposées : Semprebon (10,5 %) et Monovitigno (14 %).

Voici leurs points communs :

  • Cépage : 100 % lambrusco grasparossa,
  • Vendanges : manuelles,
  • Levures : indigènes,
  • Prise de mousse : longue (2 mois),
  • Fermentation : à température contrôlée pendant 6 à 8 jours,
  • Effervescence : frizzante.

Pour les distinguer, commençons par Semprebon :

  • Type : rosso amabile (rouge doux),
  • Parcelles : trois distinctes,
  • Sol : calcaire, argile et grès,
  • Altitude : 150 mètres.

Quant à Monovitigno :

  • Type : rosso secco (rouge sec),
  • Age des vignes : plus de 45 ans,
  • Parcelle : unique,
  • Sol : 30 % limon et 70 % argile légère,
  • Altitude : 230 mètres.

 

Reste à goûter.

Semprebon, à la robe cassis, se montre bien équilibré, avec des notes de fruits rouges et noirs finalisées par une longueur inattendue.

Monovitigno affiche une robe noire à la mousse violette persistante. Elle se révèle au nez d’un fruité délicat, discret, aux nuances de mûres. Le palais sans excès de douceur, voire vif, se livre avec juste ce qu’il faut de sécheresse végétale pour conférer de la tonicité. Ma foi, tout ceci devrait bien accompagner un plat de charcuterie.

 

Pour me faire boire de tels Lambruscos (05), il ne faudra pas me brusquer ! Acquis d’avance.

 

Olivier Mercier.

 

N.B. : les vins ont été dégustés notamment à l’occasion du salon ‘Gastronomia Italia’ organisé par Roberto et Lorena d’Annunzio le 27 janvier 2018. A été à cette occasion, goûté du même domaine la cuvée non millésimée pignoletto (04) bianco secco frizzante (blanc sec pétillant). Frais, délicatement fruité, il est lui aussi d’un excellent niveau.

 

Coordonnées :

Azienda vitivinicola Fattoria Moretto (fattoria Moretto Società Semplice Agricola)
Altariva Fausto et Fabio
Adresse : via Tiberia 13/B à 41014 Castelvetro di Modena
Téléphone : +39 059 790183
Téléfax :  +39 059 790183
Site : http://www.fattoriamoretto.it/it/home/
Courriel : info@fattoriamoretto.it
FaceBook : https://www.facebook.com/cantinafattoriamoretto/

 

(01) Un vin frizzante est finalisé par une surpression en bouteille entre 1,5 à 2,5 bars (c’est donc un vin pétillant), alors que le spumante  l’est par une surpression supérieure à 3 bars (soit un vin mousseux).

(02) Il y a pléthore de sous-variétés de ce plant. J’ai – sauf erreur ou omission – pointé pour la région de Modena : lambrusco barghi, lambrusco salamino, lambrusco di sorbara, lambrusco marani, lambrusco maestri, lambrusco montericco, lambrusco oliva, lambrusco viadanese, lambrusco a foglia frastagliata.

(03) La (ri)fermentazione naturale in bottiglia est aussi appelée fermentazione in bottiglia secondo il metodo tradizionale/(fermentation en bouteille selon la méthode traditionnelle), metodo tradizionale (méthode traditionnelle), metodo classico (méthode classique) ou encore metodo tradizionale classico (méthode traditionnelle classique) . Elle correspond à la méthode dite champenoise. Pour ce qui est de la cuve close, dite italienne ou Martinotti, la prise de mousse ne se réalise pas en bouteille mais dans une cuve sous pression (autoclave). Le vin tranquille déjà fermenté, auquel on a ajouté du sucre et des levures, est placé dans une cuve fermée, étanche à la pression et thermo-régulée pour y connaître une seconde fermentation. Le Piémontais Federico Martinotti inventa cette méthode en Italie en 1895. Elle est identique à celle mise au point en 1907 par Eugène Charmat.

(04) Le pignoletto correspond au cépage grechetto gentile.

(05) Lambrusci ?

 

26992006_821651778041653_1453644007580268237_n

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s