L’A.O.C. Côtes du Rhône Villages Sablet (première partie).

Particularité géologique : Sablet doit son nom à des terrains sableux, des collines de safre.

Commençons par quelques dates clés :

– 1937 : un décret définit l’appellation contrôlée Côtes du Rhône.

– 1965 : le nom d’une commune peut être adjoint à celui de Côtes du Rhône, suivant conditions.

– 1966 : une première liste de communes est retenue.

– 1967 : elles ont le droit de s’adjoindre la dénomination Côtes-du-Rhône-Villages.

– 1974 : ajout de Sablet à la liste (01).

– 1999 : refonte de l’A.O.C. Côtes du Rhône Villages.

– 2009 : homologation du cahier des charges.

– 2011 : homologation du nouveau cahier des charges.

 

La dénomination géographique complémentaire « Sablet » est réservée aux vins tranquilles blancs, rosés ou rouges produits sur la seule commune de Sablet (nord du département du Vaucluse).

Les vins blancs sont issus des cépages suivants :

– cépages principaux : bourboulenc, clairette, grenache blanc, marsanne, roussanne, viognier,

– cépages accessoires : piquepoul blanc, ugni blanc.

Les vins rouges et rosés sont quant à eux élaborés au moyen des cépages ci-après :

– cépages principaux : grenache noir, mourvèdre, syrah,

– cépages accessoires : bourboulenc, brun argenté (02), carignan, cinsaut, clairette, clairette rosé, counoise, grenache blanc, grenache gris,  marsanne, muscardin, piquepoul blanc, piquepoul noir, roussanne, terret noir, ugni blanc, viognier.

Les vins rouges relèvent de l’assemblage d’au moins deux des cépages principaux, dont obligatoirement le cépage grenache, la proportion des cépages principaux devant être supérieure ou égale à 66 % de l’assemblage. Autrement dit : le cépage grenache est présent dans les assemblages en association avec les cépages syrah et/ou mourvèdre, l’ensemble des deux ou trois cépages principaux représentant au minimum 66 %.

Les vins blancs proviennent de l’assemblage de raisins issus majoritairement des cépages principaux.

 

La production ?  92 à 97 % en rouge, 2 à 7 % en blanc, 1% en rosé.

 

 

Le village de Sablet – au sud de Vaison-la-Romaine – domine la vallée de l’Ouvèze coulant à l’ouest. Au loin, le sommet de la montagne de Cheval Long (culminant à 428 mètres) annonçant les Dentelles de Montmirail dont les arêtes calcaires se dressent à moins de cinq kilomètres à l’est.

Le vignoble est contigu à Gigondas, séparés par le ruisseau Trignon, ainsi qu’à la Côte du Rhône Villages Séguret délimités par le vallat de la Grand Font.

Particularité géologique : Sablet doit son nom à des terrains sableux, des collines de safre (03). Sablet est d’ailleurs implanté sur tel dôme.

Sont par ailleurs considérées comme qualitatives les parcelles suivantes : ‘les Briguières’ et ‘Chevalong’ adossées à la montagne de Cheval Long surplombant le quiet village.

 

A suivre… Car il est temps de parler vignerons et cuvées.

 

Olivier Mercier.

 

DSCN2192

 

(01) Le nom de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Rhône Villages » peut être complété par une des dénominations géographiques complémentaires suivantes :

– Chusclan,

– Gadagne,

– Laudun,

– Massif d’Uchaux,

– Plan de Dieu,

– Puyméras,

– Roaix,

– Rochegude,

– Rousset-les-Vignes,

– Sablet,

– Saint-Andéol,

– Saint-Gervais,

– Saint-Maurice,

– Saint-Pantaléon-les-Vignes,

– Sainte-Cécile,

– Séguret,

– Signargues,

– Suze-la-Rousse,

– Vaison-la-Romaine,

– Valréas,

– Visan.

(02) Localement dénommé camarèse ou vaccarèse.

(03) Sable jaune à grésification irrégulière faiblement aggloméré qui peut se désagréger en sable/sable aggloméré en grès fin friable.

 

DSCN2196

 

 

Un commentaire sur « L’A.O.C. Côtes du Rhône Villages Sablet (première partie). »

Laisser un commentaire