Domaine du Trapadis (Rasteau) (première partie).

De la belle ouvrage ! 

Au  nord du Vaucluse, le vignoble de Rasteau est adossé au sud du relief collinaire Cairanne-Rasteau- Roaix (dit montagne de Ventabren) bordé par les cours d’eau que sont – au nord – l’Aygues et – au sud – l’Ouvèze.

Il se divise schématiquement ainsi :

  • altitude maximale de 320 mètres, soit les parties les plus hautes des coteaux exposés sud,
  • entre 160 et 290 mètres, soit la zone principale d’implantation du vignoble : prédominance de terrains en pente orientés principalement vers le sud, découpés par des combes,
  • entre 120 et 160 mètres d’altitude : zone de plusieurs niveaux d’anciennes terrasses dont la pente décline vers le sud vers l’Ouvèze.

Bien plus succinctement encore, vu la variété des sols, le vignoble rastellain présente deux formations géologiques distinctes :

  • sol de galets, sables et marne au nord dans un paysage de collines et combes,
  • terrasses caillouteuses à galets roulés au sud.

Mais le mieux n’est-il de s’en rendre compte de visu ? Partez de la place de l’agréable et calme village de Rasteau et grimpez par ruelles et remparts. Rafraîchissez-vous à la fontaine de la Monge. Poursuivez vers l’église Saint-Didier et tout en haut passez outre. Le panorama s’y révèlera bien plus instructif que bien des lectures.

 

20180706_120624

 

Les vins locaux connaissent juridiquement  une histoire à deux vitesses.

Première volet, le plus tortueux :

  • 1937 : sont définies les conditions de contrôle de l’appellation d’origine Côtes du Rhône. Rasteau figure parmi les communes de l’aire de production,
  • 1965 : est édicté le principe suivant lequel le nom d’une commune pourra être adjoint à celui de Côtes du Rhône,
  • 1966 : Rasteau peut effectivement adjoindre son nom à celui de Côtes du Rhône,
  • 1999 : le nom de la commune de Rasteau est reconnu comme dénomination géographique complémentaire de l’A.O.C. Côtes du Rhône Villages,
  • 2010 : Est décernée une A.O.C. spécifique de vins tranquilles rouges secs.

Sous quelles conditions ? En voici quelques unes :

  • la récolte des raisins s’opère sur la seule commune de Rasteau,
  • le cépage principal est le grenache noir, les cépages complémentaires étant le mourvèdre et la syrah (01),
  • le vin est d’assemblage, composé en majorité du cépage principal et d’au moins un des deux cépages complémentaires,
  • notez le rendement autorisé : 38 hectolitres à l’hectare.

 

Bon an mal an, les vins rouges tranquilles secs représentent 96 à 98 % de l’ensemble des volumes produits, le reste concernant les Vins Doux Naturels.

 

DSCN2401

 

Passons au domaine du Trapadis (02) dont les bâtiments sont implantés au sud-ouest de l’appellation.

25 hectares sur la commune de Rasteau se décomposent en quatre zones géologiques :

  • calcaire, sable, limon en plaine
  • argile rouge en plaine
  • argile jaune, calcaire en coteaux d’exposition sud
  • argile bleue, calcaire en coteaux d’exposition sud-est et sud-ouest

Le cépage dominant grenache noir est complété de syrah, mourvèdre et carignan.

Le domaine familial existe depuis 1850. Helen Durand représente la quatrième génération.

Jeune, il a appris sur le tas.

1990 : il commercialise ses premières bouteilles à seize ans alors qu’il est toujours aux études. 1996 : il devient exploitant, amenant un changement radical dans l’exploitation, notamment en travaillant dès alors dans le respect de la vigne et du terroir, obtenant la certification en agriculture biologique (Ecocert FR-BIO-01) en 2010 :

  • travail du vignoble sans produit de synthèse ou résiduaire : pas d’herbicide, pesticide, désherbant ou engrais chimiques,
  • utilisation à faible dose du soufre et du cuivre,
  • fertilisation des sols avec du compost animal et végétal.

Parmi les pratiques culturales, citons :

  • binage,
  • taille courte,
  • deux ébourgeonnages,
  • vendange en vert,
  • suppression des grappes sur les jeunes vignes.

Dans cette optique de qualité et de régularité, mentionnons également: :

  • vendanges manuelles,
  • tri,
  • éraflage,
  • léger foulage,
  • levures indigènes,
  • mise en bouteille unique.

Quant aux rendements pratiqués, je vous renvoie aux notes de bas de page.

 

DSCN2728

 

La dégustation se déroule au caveau et se focalisera – en principe – aux crus locaux.

Première exception, de manière à mettre les papilles en alerte :

  • Côtes du Rhône blanc Les Plans Grenache 2016 (03). Vineux. De par son élevage, il ne déparerait pas lors d’un repas et gagnera sans doute à évoluer pendant quelques années.

Suivent les Rasteau rouges secs :

  • Les Cras 2015 (04). Pas de sophistication, mais il devrait bien vieillir.
  • Les Adrès 2015 (05) . J’avoue avoir été particulièrement séduit par ce vin enjôleur et ce sous tous ses aspects ! Là aussi, le potentiel est présent.
  • Harys 2014 (06). De la fraîcheur. Pourquoi ne pas en profiter dès à présent ?

 

De la belle ouvrage !  Ce sera donc plaisir de poursuivre la découverte des vins d’Helen Durand.  Nous évoquerons alors les Vins Doux Naturels,  et autres…

 

Olivier Mercier.

 

Coordonnées :

E.A.R.L. domaine du Trapadis (Helen Durand)
Route d’Orange, 2302 – D 975
84110 Rasteau
Téléphone : +33 (0) 4 90 46 11 20
Téléfax : +33 (0) 4 90 46 15 96
Site : http://www.domainedutrapadis.com/
Courriel : hd@domainedutrapadis.com ou durand.helen@wanadoo.fr
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pg/DomaineduTrapadis/about/?ref=page_internal

 

(01) Les cépages accessoires autorisés sont :  bourboulenc B, brun argenté N (localement dénommé camarèse ou vaccarèse), carignan N, cinsaut N, clairette B, clairette rose, counoise N, grenache blanc, grenache gris, marsanne B, muscardin N, piquepoul blanc, piquepoul noir, roussanne B, terret noir, ugni blanc, viognier B.

(02) Trapadis signifie ‘trou’ en provençal. D’une galerie souterraine ancienne située dans la parcelle de vieux grenaches plantés en 1922 située à côté de la cave naissait la source qui alimentait le hameau.

(03) Grenache blanc et clairette. Elevage en barrique. 13,5°. 16.50 euros.

(04) Terroir argilo-calcaire en plaine, composé d’argile rouge et de cailloux roulés.  70 % grenache noir, 10 % carignan, 10 % mourvèdre, 10 % syrah. Elevage en cuve ciment sur lies fines pendant 18 mois. Rendement : 25 hl/ha pour le grenache, 35 hl/ha pour les carignan, mourvèdre et syrah. 14°. 11.50 euros.

(05) Terroir argilo-calcaire en coteaux, composé de marnes jaunes et bleues pour le grenache et le carignan ; argilo-calcaire en plaine, composé d’argile rouge et de cailloux roulés pour le mourvèdre .  80 % grenache noir, 10 % carignan, 10 % mourvèdre.  Elevage : 90 % en cuve ciment sur lies fines pendant 20 mois, 10 % en fût non neuf. Rendements : 10 à 15 hl/ha pour le grenache, 20 hl/ha pour les carignan et mourvèdre. 14°. 16,50 euros.

(06) Terroir argilo-calcaire en plaine, de petits cailloux roulés. 80 % syrah dont 40 % de seryne), 20 % clairette blanche. Elevage : essentiellement voire exclusivement en cuve ciment sur lies fines pendant 24 mois  (le reste en fût d’un vin). Rendements : 20 hl/ha. 14°. 19,00 euros.

 

DSCN2463

3 commentaires sur « Domaine du Trapadis (Rasteau) (première partie). »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s