Domaine du Trapadis (Rasteau) (seconde partie).

Des petits jésus en culotte de velours à oublier au fond du cellier !

J’écrivais dans la première partie : « Les vins locaux connaissent juridiquement une histoire à deux vitesses. Première volet, le plus tortueux ».

Abordons le second volet, le plus court : en 1944, la spécificité du terroir est dès alors reconnue pour les Rasteau vinifiés en Vins Doux Naturels. C’est d’ailleurs une des plus vieilles appellations contrôlées (01)

 

Celle qui est par ailleurs l’A.O.C. de V.D.N. la plus septentrionale de France se décline suivant diverses mentions complémentaires :

  • ambré,
  • ambré rancio,
  • ambré hors d’âge,
  • ambré hors d’âge rancio,
  • blanc,
  • grenat,
  • rosé,
  • tuilé,
  • tuilé rancio,
  • tuilé hors d’âge,
  • tuilé hors d’âge rancio.

La récolte des raisins leur destinés s’opère sur les communes de Rasteau et – pour quelques hectares – de Cairanne et Sablet.

 

Je me bornerai ici à mentionner les grandes lignes de la seule mention complémentaire grenat :

  • les cépages principaux sont les grenaches noir, gris, blanc (02),
  • le grenache noir intervient en proportion supérieur ou égale à 75 % dans l’assemblage, la proportion des cépages principaux étant supérieure ou égale à 90 %,
  • la spécificité du grenat se retrouve dans son intensité colorante (DO420+DO520) laquelle est supérieure ou égale à quatre (03) !
  • qui dit V.D.N. dit inéluctablement mutage (04),
  • l’élevage intervient en milieu réducteur (05),
  • le grenat est obligatoirement présenté avec l’indication du millésime,
  • notez ici aussi le rendement : 30 hectolitres à l’hectare.

 

La dégustation au caveau se poursuit par le seul V.D.N. Rasteau :

  • Grenat 2016 : fruit, sucre, végétal, subtilité, délicatesse, longueur. Bref : épastrouillé, esbaudi (06).

 

Elle se clôture par une seconde exception : les vins de France Vendanges de Novembre. Ici, pas de mutage, donc pas d’A.O.C.. Les deux cuvées de type vendanges tardives ne sont pas produites tous les ans :

  • Les Ponchonnières rouge 2011 : quelque chose de ‘balsamique’, sucrosité, acidité et équilibre. On joue encore et toujours dans la cour des grands. Je vous renvoie à la note de bas de page (07) pour le ratio rendement/plaisir !
  • Les Ponchonnières blanc 2014 : un ton en dessous à mes yeux – moins de nuances – mais se boit encore et toujours sans déplaisir aucun (08).

 

J »avoue avoir un bec sucré.  Me voilà comblé : du nanan, des petits jésus en culotte de velours à oublier au fond du cellier !

 

Olivier Mercier.

 

Coordonnées :

E.A.R.L. domaine du Trapadis (Helen Durand)
Adresse : route d’Orange, 2302 – D 975
84110 Rasteau.
Téléphone : +33 (0) 4 90 46 11 20
Téléfax : +33 (0) 4 90 46 15 96
Site : http://www.domainedutrapadis.com/
Courriel : hd@domainedutrapadis.com ou durand.helen@wanadoo.fr
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pg/DomaineduTrapadis/about/?ref=page_internal

 

 

Mais aussi :

Changement de village (et donc d’appellation) : quittant Rasteau et vous dirigeant vers Vaison-la-Romaine, en vis-à-vis de la mairie, vous laisserez à votre droite un restaurant-bar-pizzeria qui ne paie pas de mine au premier abord : l’As de Cœur. Vous auriez tort de ne pas vous y arrêter. Installez-vous à la terrasse sous les mûriers platanes. Personnel sympa, simple et chaleureux. Un Rasteau doré en apéritif. Une cuisine simple (pieds paquets, souris d’agneau au thym), généreuse, copieuse, pleine de saveurs. Des Côtes du Rhône Villages locaux de bon aloi. Excellent rapport qualité-prix pour couronner le tout. Que demande le peuple ?

L’As de Cœur
Route des Princes d’Orange, 656 à 84110 Roaix
Téléphone : +33 4 90 46 16 89

 

20180706_114937

 

(01) Les plus vieilles A.C. remontent à 1936 et concernent Cognac, Arbois, Tavel, Monbazillac, Châteauneuf-du-Pape et Cassis.

(02) Les cépages accessoires autorisés sont : bourboulenc B, brun argenté N (localement dénommé camarèse ou vaccarèse), carignan N, cinsaut N, clairette B, clairette rose, counoise N, marsanne B, mourvèdre N, muscardin N, piquepoul blanc, piquepoul noir, roussanne B, syrah N, terret noir, ugni blanc, viognier B.

(03) Pour ceux que la question passionne, je renvoie au Recueil International des Méthodes d’Analyses de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin quant aux caractéristiques chromatiques…

(04) Le V.D.N. est obtenu par mutage du moût en cours de fermentation, c’est-à-dire l’apport d’alcool neutre vinique titrant au minimum 96 %, dans la limite évaluée en alcool pur de 5 % minimum et 10 % maximum du moût mis en œuvre.  L’opération doit être effectuée avant le 31 décembre de l’année de la récolte du moût. Mais des compléments de mutage peuvent être réalisés dans la limite d’un apport total de 10 % en alcool pur, avant la déclaration de revendication.

(05) Et ce au moins jusqu’au premier mai de l’année qui suit celle de la récolte, dont trois mois minimum en bouteille. Autrement dit, à l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur au plus tôt le premier mai de l’année qui suit celle de la récolte. Ce conditionnement précoce vise à privilégier les caractères de jeunesse. A l’opposé, le conditionnement en bouteille de verre est réalisé au plus tard le 30 juin de la seconde année qui suit celle de la récolte.  Ici, il s’agit de préserver le potentiel aromatique.

(06) Terroir argilo-calcaire, en coteaux, marnes jaunes. 90 % grenache noir, 10 % carignan. Cuvaison de 20 jours, dont 14 de macération sous alcool, à une température n’excédant pas 25°. Mutage sur grain avec de l’alcool neutre de marc à 96° (jusqu’à 10 % du volume), à une densité de 1045 soit quelques cent grammes de sucre résiduel par litre. Elevage en cuve sur lies fines pendant 11 mois ; 10 % en fût d’un vin. Rendements : 20 hl/ha. 15,50°. 50 centilitres. 14,50 euros.

(07) Terroir argilo-calcaire, situé en plaine, marne rouge avec cailloux roulés. 100 % grenache noir. Elevage 50 % en cuve pendant 18 mois ; 50 % en fût d’un vin. Rendements : 4 hl/ha. 14 °. 50 centilitres. 36,00 euros.

(08) Ici, je n’ai malheureusement aucune données techniques. 13°. 50 centilitres. 36,00 euros.

 

 

Un commentaire sur « Domaine du Trapadis (Rasteau) (seconde partie). »

Laisser un commentaire