Birrificio Lambrate « Sal Aqua » (Italie).

Une bière de type « gose ».

L’étiquette mentionne laconiquement « gose ». Qu’est-ce donc ?

Il s’agit d’un type de bière qui aurait été élaboré la première fois (dès 1397 ?) à Goslar, ville devenue touristique de Basse-Saxe située dans le massif du Harz (centre de l’Allemagne), dont les ruelles de l’ancien centre sont traversées par la rivière appelée Gose. De longue date, les exploitations minières aux alentours étaient spécialisées dans l’extraction du sel lequel se dissolvait naturellement dans les nappes souterraines locales d’où l’eau était puisée pour être brassée. Ainsi enrichie en sels minéraux, elle conférait un goût spécifique.

La gosse fût également brassée à Leipzig à partir de 1824 voire 1738.

Elle faillit disparaître dans la seconde moitié du XX° siècle mais survit car devenue une spécialité de Leipzig et à nouveau brassée à Goslar alors que ce n’était plus le cas depuis le XIX° siècle.

 

La « gose » est une bière de fermentation haute et spontanée. La fermentation classique précède une fermentation bactérienne dégageant de l’acide lactique. Le brasseur ajoute généralement du sel et des épices, notamment de la coriandre.

Elle se distingue par sa saveur douce, pratiquement sans amertume, avec une pointe caractéristique légèrement acide et très minérale : cette touche saline, acidulée peut étonner.

 

lambrate_logo

 

Lambrate : quartier de l’agglomération milanaise.

Installé depuis 1996, Birrificio (01) Lambrate développe une production foisonnante. On se focalisera donc sur Sal Aqua  qui se présente comme une bière inspirée du type « gose », aromatisée au sel et la coriandre.

Voici donc la première bière sure produite par cette brasserie (mars 2018), bière dont le goût légèrement acidulé trouve son origine dans les bactéries lactobacilles utilisées pendant la production.

Le sel provient de Cervia, ville de la province de Ravenne dans la région Emilie-Romagne, sur les rives de la mer Adriatique, à la limite sud des marais salants du delta du Pô. L’exploitation des salines bénéficie d’une réputation ancestrale – depuis les Etrusques dit-on – due à sa production traditionnelle et naturelle : ainsi, pas d’additif (02).

Il est qualifié de « doux » de par la présence plus limitée de chlorures amers.

 

OK.JPG

 

Passons à la dégustation.

Lors de la découverte de ce brassin, l’étonnement fût réel tant l’on sortait des sentiers battus, avec un goût… d’aspirine effervescente ! Surprenant, mais dans le bon sens du terme.

Donc, deuxième approche.

Robe blonde soutenue tirant vers l’orange. Nez de salicorne évoluant vers une discrète pointe d’épices. Très rafraîchissant : salé, sans aucune amertume. Pas dénué de longueur.

Conquis.

 

Testez et formez votre conviction !

 

Olivier Mercier.

 

Bière découverte au Biérodrome.

 

Caractéristiques :

  • Ingrédients : eau, malt d’orge (7,5 %), froment (10,5 %), levure, houblon, sel de Cervia (0,1 %), coriandre (coriandrum sativum).
  • Non pasteurisé.
  • Non filtré.
  • Sans ajout de conservateur.
  • Teneur en alcool : 5% vol.
  • Contenance : 33 cl.

 

 

Coordonnées :

Birrificio Lambrate s.r.l.
Adresse : via Privata Gaetano Sbodio 30/1 à 20134 Milano.
Téléphone (ligne centrale) : (+ 39) 02 264 164 60
Site : http://birrificiolambrate.com/
Courriel : produzione@birrificiolambrate.com
Page FaceBook : https://www.facebook.com/BirrificioLambrate/

 

  1. C’est-à-dire brasserie.
  2. Pour plus d’informations sur les particularités de ce sel : http://www.turismo.comunecervia.it/en/flavours/typical-products/cervia-sweet-salt/cervias-salt

2 commentaires sur « Birrificio Lambrate « Sal Aqua » (Italie). »

Laisser un commentaire