Gagini social restaurant (Palerme – Sicile).

Bluffant !

Palerme. Centre historique. Quartier de la Vucciria. Son  nom trouve son origine dans le mot français boucherie : à l’époque angevine il y avait là un abattoir.

Retour en arrière. En 1265, le pape Urbain IV attribue en fief  le royaume de Sicile (composé non seulement de l’île mais aussi du sud de la péninsule dont Naples) au capétien Charles I, comte d’Anjou et de Provence, le plus jeune des frères du roi de France Louis IX  (Saint-Louis). Son règne est très vite exécré des Siciliens. Le lundi de Pâques 30 mars 1282 survient la révolte des ‘vêpres siciliennes’. Une rixe à Palerme entre la foule et la soldatesque française (et les représentants de l’administration royale) s’étend le lendemain à Corleone puis à l’ensemble de l’île. De très nombreux Français sont massacrés. Fin de la période angevine (01).

 

Engagez-vous dans la via Cassari, en direction de la Cala (marina de Palermo). Vous y trouverez le restaurant Gagini, implanté dans un bâtiment du XVIe siècle.

Retour en arrière. Le sculpteur palermitain Antonio Gagini (1504-1537)  y avait installé son atelier.

 

Gagini a ouvert ses portes le 29 septembre 2013.

Ses lignes directrices ?  Une approche biologique des produits achetés en circuit court  :

  • saveurs authentiquement siciliennes,
  • produits issus en direct d’entreprises responsables de la nature et de ses rythmes.

 

Mais il est temps de franchir le pas de la porte.

 

Nous voilà plongés dans une ambiance feutrée, tamisée, intimiste, au cadre baroque, enveloppés d’une musique aux notes jazzy.

DSCN5120.JPG

Le choix est offert : menu ou à la carte ?

 

On commence par une bulle (bollicina) : Tasca Conti d’Almerita Tenuta Regaleali cuvée ‘Almerita Contessa  Franca’  chardonnay spumante extra brut  Denominazione di Origine Controllata Contea di Sclafani 2010. Issu d’une appellation située entre Palerme et Agrigente  ce pétillant en méthode classique pour la prise de mousse et élevage sur lies pendant 60 mois est remarquable. Le guide ‘Gambero Rosso‘ 2018  le décrit en ces termes (02):  » Crémeux et fin dans les notes de fruits tropicaux, ce vin se situe dans l’excellent niveau du reste de la production. » Que dire de plus ?

Contessa-Franca.jpg

Parmi les amuse-bouches, un étonnant et succulent macaron à la purée de tomate.

DSCN5130.JPG

On démarre donc sur les chapeaux de roue. Et ce n’est que le début.

DSCN5133.JPG

Deux poissons : un rouget (triglia di scoglio) et un sébaste (scorfano). Parfaits.

DSCN5134.JPG

A mettre en évidence : un service impeccable et attentif de et sous la surveillance de la responsable de salle.

Même l’huile d’olive vous est présentée.

 

Arrive un ‘pré-dessert ‘: yaourt, fruit, biscuit, le tout – harmonieux – jouant parfaitement son rôle : remettre les papilles à zéro.

DSCN5137

Voici le clou de la soirée, en l’occurrence le dessert intitulé Saveurs d’Italie (Sapori di Sicilia). Couscous doux, sorbets respectivement de céleri, tomate et câpre. Extraordinaire.

DSCN5139.JPG

 

Et l’on finit par quelques savoureuses mignardises.

DSCN5142

La carte des vins s’avère de haut vol : plusieurs centaines étiquettes, siciliennes bien sûr mais aussi françaises.

DSCN5128.JPG

DSCN5129.JPG

Le choix se porte sur l’azienda agricola Barraco (03) cuvée ‘Bianco R.C.’ 2017 dont la particularité est d’être élaboré à base d’un cépage local blanc oublié puis  retrouvé (reliquia)  : le catanese bianca.

Premier contact  – comment dire… –  désarçonnant . Son manque de fruité sans doute. Mais il a judicieusement accompagné les plats. Il faut juste d’autre part lui laisser le temps de s’ouvrir et de s’exprimer.

DSCN5143

Bref : bluffant. Un grand moment de cuisine inventive et délicate. Chaque bouchée est un véritable plaisir visuel, olfactif, gustatif.

Le tout sous couvert d’un superbe rapport qualité-prix.

 

Olivier Mercier.

 

Compte-rendu de visite du 19 avril 2019.

 

Coperto : 3 euros par personne.
Bollicina : 13 euros le verre.
Barraco : 35 euros.
Triglia di scoglio : 26 euros.
Scorfano : 26 euros.
Sapori di Sicilia : 12 euros.

 

  1. Evénement qui a inspiré Giuseppe Verdi pour son opéra en cinq actes : ‘Les Vêpres siciliennes’.
  2. « Cremoso e fine nelle note di frutti tropicali l’Extra Brut Contessa Franca ’10 e su livelli eccellenti il resto della produzione » (p. 929).
  3. Barraco Antonino est installé à Marsala

 

Coordonnées :

Gagini social restaurant
Adresse : via Cassai, 35 à 90133 Palerme
Téléphone : +39 091 589918
Site : http://www.gaginirestaurant.com
Courriel : info@gaginirestaurant.com ou gaginirestaurant@gmail.com
Page FaceBook : https://www.facebook.com/GaginiRestaurant/
Ouvert tous les jours : 12.30-15.00 et 19.30-23.30

 

57232193_2743563972384057_7725607509267841024_n

Un commentaire sur « Gagini social restaurant (Palerme – Sicile). »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s