Palerme (Sicile).

Ce serait bien le diable si je n’y retourne pas un jour…

Arrivé à Palerme, mes pas me guident, sans but précis, vers le quartier calme et populaire du Borgo Vecchio (que l’on peut traduire par Vieux Village). Un marché. Quelques échoppes dans la rue. Un bar à vins sans prétention. Où l’on vous accueille avec le sourire sans dévisager le touriste que vous êtes. Où le patron vous sert dans un verre sa meilleure bouteille alors que les habitués sirotent dans un gobelet en plastique un vin servi depuis une bouteille en plastique de récupération où il a été préalablement transvasé. Où le patron demande à un client de bien vouloir se déplacer afin que nous ayons les meilleures places à la meilleure table. Et le vin est bon. On en redemande.

DSCN4358

Telles sont les prometteuses prémices.

Les marchés ?

Il en est tant.

Il y a le mercato (marché) del Capo entre le Teatro (théatre) Massimo et le Palazzo di Giustizia (Palais de Justice).

DSCN4584

Faite le détour : aux abords du Palazzo sont gravés divers noms, dont celui de Giovanni Falcone. Devoir de mémoire.

Entre la via Roma et la Cala, le mercato della Vucciria (marché de la Vucciria) est le plus vieux de Palerme.

DSCN4906

La modeste Taverna (taverne) Azzura voit sa fréquentation évoluer au fil des heures : la clientèle d’habitués du quartier cède progressivement la place aux jeunes qui y ont font la fête jusque tard. Je me suis contenté d’y siroter à l’une ou l’autre occasion d’agréables crus locaux.

DSCN4899

C’est à la piazza (place) Caracciolo que je me suis délecté à diverses reprises en toute simplicité : chez Da Jolly (I stigghiulari Tanino e Angelo). La spécialité ? Arrosto alla griglia (cuit au barbecue).

DSCN4895

Le stigghiola (01) – également connu sous le nom de stigghiuola – est un plat de rue, populaire, cuit sur la braise par le stigghiularu : des intestins d’agneau (agnello) – mais aussi de chèvre ou de poulet – lavés avec de l’eau et du sel, assaisonnés avec du persil ou autres fines herbes, avec ou sans oignon (cipolle) et embrochés, ou encore enroulés autour d’un poireau, cuits directement sur le grill, consommés chauds, assaisonnés de sel et citron.

DSCN4504.JPG

Dans le même ordre d’idée, mangia e bevi (02) est un autre plat de rue très facile à préparer et très bon marché que l’on peut également se procurer auprès des vendeurs de rue qui les grillent : la tige de jeunes oignons est enrobée de lardo (lard) agrémenté le cas échéant d’un filet de citron.

DSCN6358.JPG

Incontournable : le vaste et bigarré mercato Ballarò à l’ombre de la torre (tour) di San Nicolò di Bari, dans le quartier populeux de l’Albergheria.

DSCN4512.JPG

DSCN4525.JPG

S’y sustenter au bord de la rue auprès d’un vendeur, appelé meusari, d’un pane con (la) milza : un sandwich à base d’un pain – vastedda ou vastella – parsemé de graines de sésame, fourré de poumon de veau, de panse de porc, de rate (milza) hachés préalablement bouillis et frits dans du saindoux. Gros sel et l’usuel filet de citron si telle est votre envie.

DSCN6183.JPG

Au rayon friture, à goûter également : panelle (pâte à base de pois chiche étalée en disque ou rectangle) et crocchè (croquettes de pomme de terre).

DSCN6161

Mais tout ceci ne nourrit pas son homme (encore que…).

Restons dans le mercato Ballarò.

Va pour la spaghetteria-panineria Mangiamoci sù (03). L’établissement ne paie certainement pas de mine, mais on n’a pas boudé son plaisir.

Pour se rafraîchir : Semedorato Premium. Une bière sicilienne blonde, légère, de soif.

Pour elle : trinacria composé de gamberi, pesce spada, scorza di limone, bottarga (écrevisses, espadon, zeste de citron, poutargue).

Pour moi : pâtes façon Mangiamoci sù soit pesto, gamberi, panna, farina di pistacchi (pesto, écrevisses, crème, farine de pistache).

Plats simples, goûtus. Des prix riquiqui. Un soleil radieux. Un personnel sympa. Que demander de plus ? Le vin ! Cantine Pellegrino ‘Tareni’ Denominazione di Origine Controllata Alcamo (04) blanc 2017. Un mono-cépage catarratto des plus corrects.

DSCN6175.JPG

Et si vous ne souhaite pas manger dans la rue, des restaurants palermitains, il en est pléthore. Et de tous ordres. Vous en trouverez une sélection in fine du présent article.

Quittons Palerme.

DSCN5071.JPG

Monreale. Pour y accéder, vous traverserez la Conca d’Oro (le Bassin d’Or), une petite plaine entourant Palerme et son arrière-pays, laquelle était, avant l’extension urbaine, une terre très fertile et y visiterez inéluctablement la magnificente cattedrale (cathédrale) Santa Maria Nuova, fondée en 1172 par le Normand Guillaume II, roi de Sicile, érigée dans le style arabo-normand, bordée par le lumineux et splendide chiostro (cloître) (05).

DSCN5001

Derrière la cattedrale – côté abside – le Barrique.

Avec ses allures d’ancienne épicerie, l’endroit ne manque pas de charme.

DSCN5063

Autant boire local, la D.O.C. Monreale se déclinant dans les trois couleurs.

Fattorie Azzolino ‘Natturno’ cépage nero d’Avola 2016. Robe quasi noire. Massif. Long.

Du coin de l’œil, je regarde – amusé – la vidéo que diffuse la télévision : « Come musica » de Jovanotti.

57262789_2399710736740130_1541185891035250688_o.jpg

Pour faire trempette, nous avons rejoint Mondello, plus proche. Cet ancien village de pêcheur devenu station balnéaire présente un cachet quelque peu désuet.

Du côté de la capitaneria di porto (capitainerie du port), la Trattoria Simpaty se montre avenante. On se laisse tenter

Involtini di spada (rouleaux d’espadon) en entrée.

Pesce pescato del giorno (pêche du jour) en l’occurrence du mérou (cernia).

Triglie (rouget).

DSCN4942.JPG

Pour accompagner : Alessandro di Camporeale ‘Benedè’ D.O.C. Sicilia blanc cépage catarratto 2017 (06) (07). Fleurs blanches, amande au nez. De la vivacité. De la fraîcheur.

 

Vue superbe et cuisine de qualité. On s’y attarde. Farniente.

Si vous préférez vous baigner à Cefalù, je vous conseille le restaurant Cortile Pepe.

 

Revenons à Palerme.

D’abord et à nouveau dans le quartier de la Vucciria.

DSCN4884.JPG

Sardina Pasta Bar. Pimpant. On s’installe en terrasse.

Pour l’un : cantine Florio ‘Oxydia’ cépage zibibbo Indicazione Geografica Tipica Terre Siciliane : un vin blanc ‘fortifié’ à la fois doux et amer.

Pour l’autre : cantine Pellegrino cépage malvasia (08) I.G.T. Terre Siciliane : autre vin blanc ‘fortifié’ tout en délicatesse.

Les deux verres sont accompagnés de douceurs de qualité.

DSCN4886.JPG

Tout cela est bel et bon ! On échange ? « Jeune homme, remettez-nous la même chose, S.V.P. ».

DSCN4888.JPG

DSCN5111.JPG

Enotequa. Implanté pas bien loin des Quattro Canti, sa devanture m’avait accroché l’œil à diverses reprises.

Endroit cosy, intimiste : lumières tamisées et décoration que l’on croirait issue d’une brocante. Service amène. Carte consacrée aux seuls vins siciliens.

Le temps de choisir la bouteille, la barmaid change de C.D. et prend la commande. Mais qui est donc ce chanteur français ? Pas moyen de mettre un nom sur cette voie qui m’est pourtant connue…

Cantine Russo ‘Luce di Lava’ D.O.C. Etna rosso 2013. 80 % nerello mascalese, 20 % nerello cappuccio sur le versant volcanique nord de l’Etna. Rouge à la robe évoluée. Nez délicat. Bouche fluide, avec une touche boisée.

Et cette voix qui me turlupine. Et entonne « Ma Vie ». Alain Barrière ! Qui s’en souvient ? Suivra Gilbert Bécaud.

DSCN5093.JPG

Le lendemain, le centre historique traversé par la procession du Vendredi Saint ne favorise pas les déplacements pédestres. Retour dès lors dans le même bar à vins. J’ouvre la porte et … « Ma vie – J’en ai vu des amants – Ma vie – L’amour ça fout le camp… » Alain Barrière encore et toujours !

Terre di Gratia ‘Dama Rossa’ D.O.C. Sicilia rosato 2018 cépage perricone : l’Italie et les vins rosés, c’est à mes yeux une histoire difficile…

Suivront Gilbert Bécaud et Aznavour.

Nous retournons dans cet établissement quelques mois plus tard. Au plan musical… Rien à noter.

Par contre j’ai hautement apprécié la fraîcheur, la pureté du ‘Resilience’ de la coopérative Colomba Bianca cépage insolia D.O.C. Sicilia bianco 2017.

DSCN6113.JPG

On ne peut finir l’évocation de Palerme sans mentionner les pâtisseries que l’on retrouve à tous les coins de rue.

Bar Santoro se cache dans un parc du quartier de la Porta Nuova, derrière le Palazzo dei Normanni (palais des Normands) et la Cappella Palatina (chapelle palatine), ou encore – plus prosaïquement – pas loin de l’arrêt du bus qui vous mènera à Monreale.

Un bar et des douceurs à profusion : (petits) gâteaux, glaces (dont la zuppa inglese – la soupe des Anglais – avec des fruits confits et du chocolat noir – biscuits… Non seulement les incontournables canolli (09) mais aussi les spécialités de Pâques que sont la cassata (10), l’agnello pasquale/pecorelle (11) ou encore la colom(bi)na pascale/di Pasqua (colombe pascale/de Pâques) que vous pourrez déguster à l’ombre de la terrasse.

DSCN5075.JPG

Dans cette ville saupoudrée d’églises, chapelles, clochers, niches votives… ce serait bien le diable si je n’y retourne pas à nouveau un jour…

 

Olivier Mercier.

Le tout sans oublier Trattoria di mare Aja Mola, Buatta – Cucina Populana et Gagini social restaurant, déjà évoqués en ces pages.

Et si vous voulez en apprendre plus sur Palerme, ce vous conseille ce documentaire de la Rai 1.

 

N.B. : en restauration, le couvert (coperto) est facturé quasi toujours en sus, ce qui est en principe annoncé.

Taverna Azzura

Adresse : via Maccheronai, 15 à 90100 Palerme.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/Taverna-Azzurra-833715610046416/

Spaghetteria-panineria Mangiamoci sù

Adresse : via Nunzio Nasi, 12 à 90128 Palerme.
Bière : 2 euros.
Trinacria : 10 euros.
Mangiamoci sù : 8 euro.
Cantine Pellegrino : 15 euros.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/Mangiamoci-s%C3%B9-1814951758792774/?utm_source=tripadvisor&utm_medium=referral
Visite du 14 avril 2019.

Le Barrique

Adresse : via Arcivescovado, 4 à 90046 Monreale.
Fattorie Azzolino : 18 euros.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/Le-Barrique-Monreale-597275537096165/
Visite du 19 avril 2019.

Trattoria Simpaty

Adresse : via Piano di Gallo, 18 à 90151 Mondello.
Coperto : 2 euros par personne.
Involtini di spada : 13 euros.
Pesce pescato del giorno : 50 euros le kilo.
Cernia : 15 euros.
Alessandro di Camporeale : 18 euros.
Site : http://www.simpatymondello.com
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pages/Sympaty/167652643293718?__tn__=%2CdkC-R-R&eid=ARBTII-e2VUWJojSXihVPFRziLpb5USj62Qd9Zb4C9KliELFGAgKJ6qOu2O9i-8yhXgcPTa5NowxKWfX&hc_ref=ARTy5ExxdS_hxpoNnZoT99MFYOCU2hUf3sgyuF-seBwplCqQqZwH2Fh7dd4feKT5SkY&fref=tag&rf=155900767764115
Visite du 18 avril 2019.

Sardina Pasta Bar

Adresse : via Cassari, 41/43 à 90133 Palerme.
Site : http://www.sardinapastabar.it/
Page FaceBook ; https://www.facebook.com/SardinaPastabar/
Visite du 17 avril 2019.

Enotequa

Adresse : via Maqueda, 274 à 90134 Palerme.
Cantine Russo : 35 euros.
Terre di Gratia : 35 euros.
Colomba Bianca : 30 euros.
Visites des 18, 19 avril et 17 août 2019.

Bar Santoro

Adresse ; piazza Indipendenza à 90129 Palerme.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/Bar-Santoro-284390882209204/
Visite du 19 avril 2019.

SELECTION TOUTE ALEATOIRE DE RESTAURANTS.

Trattoria Al Cancelletto Verde

Etablissement proche du Teatro Politeama, dont nous avons franchi le seuil par hasard. Globalement, le rapport qualité-prix est correct. Mais le service est d’une telle lenteur… Et comme la cuisine est de type ouverte, nous avons été gratifiés de la prise de tête entre le serveur et le chef.

Donnafugata cuvée ‘Prio’ Lucido (12) D.O.C. Sicilia blanc 2018. Joliment fruité. A maturité.

Adresse : via Riccardo Wagner, 14 à 90139 Palerme.
Coperto : 3 euros par personne.
Donnafugata : 25 euros.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pages/Al-Cancelletto-Verde/162970367047570
Visite du 12 avril 2019.

Fly Café

Toujours du côté du Teatro Politeama. Tout à la fois caffetteria, rosticceria, gelateria, pasticceria (café, snack, glacier, pâtissier). Prix tout doux pour deux taboulés bons et copieux, vin compris. Ou une erreur dans l’addition…

Feudi Branciforti dei Bordonaro ‘Syrah’ I.G.T. Terre Siciliane 2016. Rouge gouleyant mais pas sans corps. Sans chichi et correctement vinifié.

Adresse : via Mazzini, 2/2A -/piazza Nascè 7/8 à 90100 à Palerme.
Total : 18 euros.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pages/category/Bar/Fly-Caf%C3%A9-183560438512129/
Visite du 13 avril 2019.

La Brace Polleria

Pas bien loin des installations portuaires, un établissement qui, comme son nom l’indique, est principalement dédié au poulet grillé. Du niveau d’une bonne brasserie.

Principe di Corleone ‘Miaterra’ I.G.T. Terre Siciliane 2018 cépage grecanico. Vin blanc sans intérêt.

Adresse : via Principe di Scordia, 105/107 à 90139 Palerme.
Coperto : un euro par personne.
Spaghetti con vongole : 10 euros.
Coscia disossata con patatine fritte (cuisse desossée et frites) : 4 euros.
Bière Peroni Gran Riserva puro malto : 4 euros. Bof…
Principe di Corleone : 15 euros.
Site : https://www.labracepalermo.com/
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pg/pollerialabrace/about/?ref=page_internal
Visite du 17 avril 2019.

Casa del Brodo dal Dottore

Si vous souhaitez absolument y aller, il est conseillé de réserver. Lieu qui m’a été recommandé, mais… Parmi d’autres reproches, l’accueil et le service hautains. Heureusement, c’est ici l’exception qui confirme la règle, tant le Palermitain est accueillant.

On s’est néanmoins fait plaisir avec un remarquable vin rouge : azienda agricola Cos Denominazione di Origine Controllata e Garantita Cerasuolo di Vittorio (13) Classico 2015 (14). Cépages nero d’Avola et frappato.

Adresse : Corso Vittorio Emanuele, 175 à 90133 Palerme.
Az. agr. Cos : 25 euros.
Site : http://www.casadelbrodo.it/
Visite du 14 avril 2019.

DSCN4604

Antica Birreria Moretti

En vis-à-vis du Teatro Politeama (côté piazza Castelnuovo), un établissement de type brasserie tout ce qu’il y a de plus correct.

Adresse : piazza Castelnuovo, 34 à 90141 Palerme.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/AnticaBirreriaMoretti/
Visite du 12 avril 2019.

DSCN4387.JPG

Trattoria il Proverbio

Pas bien loin de la Fontana (fontaine) Pretoria, le plaisir de manger en terrasse en toute quiétude : pour deux personnes, un total de 53,50 euros incluant entrées et plats de consistance, apéros, eau pétillante outre un gouleyant et fruité rouge 100 % nero d’Avola 2018 de la tenute Varvari. Cuisine simple, des plus correctes, portions copieuses, excellent rapport qualité-prix.

Adresse : discesa dei Giudici, 22/2-24 à 90133 Palerme.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pages/Trattoria-Il-Proverbio/248678541894391
Visite du 15 août 2019.
La Bodeguita dei Sapori

Appréciée en terrasse, une cuisine simple, pleine de saveurs et à prix réduits, en l’occurence une planche de charcuteries et fromages siciliens (tagliere salumi et formaggi siciliani) ou un antipasto sicilano (ricotta, pomodoro secco, olive, melanzane trifolate, caponata, insalata mista di salumi) accompagnée d’un vin qui semble simple et facile d’abord mais… Baglio di Pianetto D.O.C. Sicilia bianco cépage catarratto 2018 est vendangé en trois partie de manière à obtenir une base acide, à maturité et en surmaturité lesquelles sont vinifiées distinctement pour être finalement assemblées. Joli résultat.

Sans oublier l’agréable bière blonde artisanale locale ‘Chiara IPA’ du domaine Donnadicoppe qui non seulement brasse, mais aussi produit du vin.

Adresse : via Roma, 85 à 90046 Monreale.
Site : https://www.labodeguitadeisapori.it/
Page FaceBook : https://www.facebook.com/pg/labodeguitadeisaporimonreale/about/?ref=page_internal
Antipasto : 4 euros.
Tagliere : 8 euros.
Baglio di Pianetto : 14 euros.
Visite du 17 août 2019.

68744356_2505129766210415_1836184182162718720_n

CiCala vino e/o cucina.

Proche de la Cala, on s’est contenté d’y boire une verre en l’occurence Grottafumata di Mauro Cutuli ‘lato sud’ I.G.T. Terre Siciliane cépage carricante 2018 : blanc appréciable sous la touffeur par sa bouche vinifiée en sec.

A noter aussi, Badalucco de la Iglesia Garcia ‘grillo verde’ I.G.T. Terre Siciliane 2017. Un blanc original car il associe cépage sicilien (grillo) et espagnol (verdejo). Tant il est vrai que le vigneron est sicilien et la vigneronne espagnole.

Adresse : via Sant’Alessandro, 29 à 90133 Palerme.
Page FaceBook : https://www.facebook.com/CiCalaPalermo
Grottafumata : 7 euros.
Badalucco : 6 euros.
Visite du 18 août 2019.

DSCN6212.JPG

DSCN4576.JPG

  1. Au pluriel : stigghiole.
  2. Soit ‘manger et boire’.
  3. La traduction deMangiamoci sù’ est ‘Mangeons là-haut’. En fait, l’établissement se situe dans le bas du mercato Ballarò.
  4. Cette O.C. est située au sud-ouest de Palerme.
  5. L’ensemble relève du patrimoine mondial de l’Unesco.
  6. Agriculture biologique IT-BIO -004.
  7. Plus précisément : cépages catarratto comune et lucido.
  8. La malvasia bianca n’a rien à voir avec le cépage malvoisie.
  9. Le cannolo siciliano est un rouleau de pâte frite remplie d’une farce sucrée et crémeuse – généralement – à base de ricotta, garni de fruits confits et saupoudré de sucre glace (mais il est des variantes).
  10. La cassata – gâteau de printemps traditionnellement servi à Pâques – se compose notamment d’un biscuit de type génoise garni de ricotta aux fruits confits. Rien à voir avec le dessert glacé.
  11. Cette spécialité sicilien qu’est l’agneau pascal se confectionne avec de l’amande (mandorla) et du sucre : roboratif.
  12. Lucido étant le nom historique du cépage catarratto. Encore que l’on distingue catarratto comune et cataratto extra lucido et catarratto lucido…
  13. Cerasuolo di Vittorio est sise au sud-est de l’île. C’est la seule D.O.C.G. sicilienne.
  14. Agriculture biologique IT-BIO-004.

DSCN4412.JPG

Laisser un commentaire