Mas des Caprices cuvée « le Blanc de l’Œuf » Corbières blanc 2018.

Un vin plaisir à prix tout doux.

Corbières, ce n’est pas rien.

Au sein de la nouvelle A.O.C. Languedoc, c’est la première appellation question volume. De 400.000 à 500.000 hectolitres se répartissant entre :

  • rouge : 88 à 91 %,
  • rosé : 6 à 9 %,
  • blanc : 2 à 3 % (01).

C’y est aussi la plus grande superficie : 87 communes à l’est du département de l’Aude pour un total de 10 à 13.000 hectares.

 

L’Appellation d’Origine a été initialement définie par neuf jugements du tribunal de Narbonne et trois jugements du tribunal de Carcassonne entre 1923 et 1949.

 

Corbières (02) se voit ensuite attribuer en 1951 le label Vin Délimité de Qualité Supérieure dont les conditions sont celles judiciairement tranchées.

Déjà Leucate appartenait à l’aire de production (03).

Dès l’origine – et encore  toujours – Corbières produits des vins blanc, rosé et rouge. Cantonnons-nous aux seuls vins blancs et ses cépages.

Sont retenus les variétés blanches dites ‘nobles’ suivant :

  • grenache blanc,
  • malvoisie,
  • macabeu,
  • muscat,
  • picpoul,
  • clairette,
  • terret blanc,

et ce dans une proportion de 90 % au moins par parcelle, les autres 10 % pouvant être produits par divers cépages blancs à l’exclusion des hybrides.

 

Plus drastique : à partir des vendanges 1966, tout producteur possédant des parcelles contenant des hybrides ne pourra revendiquer le droit à l’Appellation.

 

1985 : Corbières décroche l’Appellation d’Origine Contrôlée. Sont retenus les mêmes cépages blancs :

  • bourboulenc (dit malvoisie),
  • clairette,
  • grenache blanc,
  • maccabéo,
  • muscat blanc,
  • picpoul blanc,
  • terret blanc.

Désormais, clairette, muscat, picpoul et terret ne doivent pas globalement représenter plus de 50 % de l’encépagement de l’ensemble des parcelles produisant tels vins.

 

1988, le nombre de cépages blancs autorisés a augmenté :

  • bourboulenc (dit malvoisie),
  • clairette,
  • grenache blanc,
  • maccabéo,
  • muscat blanc (désormais précisé comme étant la variété à petits grains),
  • picpoul blanc,
  • terret blanc,

auxquels s’ajoutent

  • marsanne,
  • roussanne,
  • vermentino (blanc).

Nouvelle modification : bourboulenc, maccabéo et grenache blanc doivent, globalement, représenter plus de 50 % de l’encépagement de l’ensemble des parcelles produisant tels vins.

 

2001, on reprend les mêmes cépages en l’occurrence bourboulenc (dit malvoisie), clairette blanche, grenache blanc, maccabeu, muscat blanc à petits grains, piquepoul blanc, terret blanc, marsanne, roussanne et vermentino blanc (dit rolle).

Toutefois, désormais clairette, muscat à petits grains blancs, terret blanc et piquepoul blanc représentent ensemble 10 % au maximum de l’encépagement.

 

2009 : on redistribue les cartes. On distingue dès alors clairement l’importance des cépages entre eux, les proportions à l’exploitation et à l’assemblage :

  • Encépagement : les vins sont issus des cépages suivants :
  1. Cépages principaux :
    • bourboulenc,
    • grenache blanc,
    • macabeu,
    • marsanne,
    • roussanne,
    • vermentino.
  2. Cépages accessoires :
    • clairette,
    • muscat à petits grains,
    • piquepoul blanc,
    • terret blanc.
  • Règles de proportion à l’exploitation : la proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.
  • Assemblage des cépages : les vins proviennent de l’assemblage d’au moins deux cépages, dont au moins un des cépages suivants : grenache blanc, macabeu, marsanne, roussanne, vermentino. La proportion du (des) cépage(s) principal(aux) est supérieure ou égale à 40 % dans l’assemblage.

corfitou.jpg

 

Le massif des Corbières à l’extrémité nord-orientale des Pyrénées est délimité :

  • à l’ouest, par la haute vallée de l’Aude,
  • au nord, par la vallée de l’Aude,
  • à l’est, par la Méditerranée (communes de Peyriac-sur-Mer, Leucate et Sigean).
  • au sud, par la ligne de crête séparant le département de l’Aude de celui des Pyrénées-Orientales.

 

Ce massif consiste en un paysage de plateaux entaillés de gorges ou vallées plus larges, de petites dépressions, de crêtes et d’un ensemble de collines plus ou moins isolées, sur une distance de 60 kilomètres d’ouest en est (soit du littoral narbonnais jusqu’aux portes de Carcassonne).

Il forme une barrière pas seulement naturelle, mais aussi historique et culturelle, avec le Roussillon. Mais tel développement nous entraînerait trop loin…

 

 

L’Appellation d’Origine Contrôlée Corbières est réservée – rappelons-le – aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés. Tous trois secs.

 

cropped-mas-des-caprices-corporate-logo-e1551014808483 (2)

 

Mireille et Pierre sont issus de familles  de vignerons alsaciens.

En 1995, ils travaillent d’abord – lui, cuisinier, elle sommelière – dans un hôtel-restaurant à Katzenhal (« A l’Agneau »).qu’ils quittent pour la Provence, plus ou moins dans le même domaine. Le passage étant peu concluant, ils se dirigent vers Leucate. La décision de s’y installer est rapidement prise.

Douze hectares sont rachetés à un coopérateur.

Ils prestent d’abord via la cave coopérative pour ensuite s’installer – grande première dans le village – en cave particulière en 2009.

Les vignes sont implantées sur le plateau de Leucate, entre mer et étangs.

Le Mas des Caprices travaille en agriculture biodynamique depuis 2006 (Biodyvin), labellisé en agriculture biologique depuis 2009 (FR-BIO-01 Ecocert).

 

J’ai eu le plaisir de pouvoir déguster les diverses cuvées de ce domaine – au niveau qualitatif constant – depuis le millésime 2010. Et le Blanc de l’Œuf depuis 2012.

 

Abordons le millésime 2018 (12,5°) à la nouvelle étiquette.

Grenaches blanc et gris (2/3) (04), maccabeu (1/3) et un soupçon de muscat sont vinifiés et élevés dans une cuve ovoïde.

La robe attire l’attention.

Le nez se montre ‘tendu’, avec des notes végétales, de fruits blancs.

La bouche fluide, grasse, déroule des saveurs abricotées.

Un vin complet – qui à mes yeux ne gagnera rien à être attendu – qui s’est accordé à merveille avec une dorade royale cuite lentement au barbecue, farcie de rondelles de citron, thym et persil plat.

 

Un vin plaisir à prix tout doux.

 

 

Olivier Mercier.

 

  1. Il est symptomatique que dans la collection – laquelle demeure une référence utile – Le Grand Bernard des Vins de France, l’ouvrage de Michel Smith dédié aux Corbières n’évoque pas – ou si peu… – les blancs (et les rosés).
  2. Coexistaient alors en outre les Corbières supérieures, Corbières du Roussillon et Corbières supérieures du Roussillon.
  3. Leucate appartient également à l’aire géographique de l’A.O.C. Fitou.
  4. Le grenache gris est retenu comme cépage accessoire mais uniquement pour les Corbières rouges et rosés.

 

Image

 

P.S. : si vous voulez en savoir plus sur ce domaine, je vous renvoie au reportage vidéo de Bourgogne Wineblog.

 

Coordonnées :

Mas des Caprices S.A.R.L.
Mireille et Pierre Mann
8, rue du Boulodrome ou 7, impasse de la Menuiserie
11370 Leucate village
Portable : +33 (0) 6 76 99 80 24 ou +33 (0) 6 89 15 18 50
Cave : +33 (0) 9 80 49 33 46
Site : https://mas-des-caprices.com/
Courriel : masdescaprices@gmail.com ou masdescaprices@free.fr
Page FaceBook : https://www.facebook.com/mascaprices/

 

 

 

 

Laisser un commentaire