Weninger Pincészet cuvée « Gneisz és Csillám » Sopron rouge 2015.

Un vin de plaisir immédiat,

La Hongrie viti-vinicole n’a rien d’anecdotique, oscillant entre la 17° et la 20° place mondiale des pays producteurs.

Quelques chiffres ?
Production en 1.000 hl/an :
* 2016 : 2.820,
* 2017 : 3.180.
Superficie en millier d’hectares :
* 2016 : 67.254,
* 2017 : 68. 467.

Nous voici au nord-nord ouest de la Hongrie, à la frontière autrichienne, au pied des Alpes.

Deux points de repère (voyez les cartes ci-dessous) :

  • la ville de Sopron, qui pénètre comme un coin dans le territoire autrichien,
  • le village de Balf, proche du sud-ouest du Fertő-tó (c’est-à-dire le lac Neusiedl) lequel se partage sur les deux pays, mais essentiellement l’Autriche (là appelé Neusiedlersee).

L’environnement naturel est le point de rencontre des Alpes, de la Petite Plaine (ou Petit Alföld ou encore Kisalföld) et de la grande surface d’eau du Fertő-tó,  faisant de cette région un lieu propice à la production de vin (bor).

 

762px-Wine_regions_Hungary_(Sopron).svg

 

Evoquons dès lors la région viticole de Sopron (Soproni borvidék) et l’Appellation d’Origine Protégée – A.O.P. Sopron ou Soproni (oltalom alatt álló eredetmegjelölésO.E.M.).

Les plantations se situent entre 150 et 400 mètres d’altitude.

Sopron – Fertő-tó est l’une des plus anciennes régions vinicoles de Hongrie : en 300 avant notre ère (époque celtique), la viticulture était déjà pratiquée.

Les vins rouges (vörös)(01) dominent. Les vins blancs secs (száraz) et doux (édes), ces derniers présentant dans certains millésimes un caractère botrytisé (kései szüretelésű bor), les rosés (rozé) et les vins mousseux (pezsgő) blanc (fehér), rosé (rozé) et rouge (vörös) complètent la gamme.

Le rendement maximum autorisé des vins rouges est généreux : 100 hl/ha.

 

L’établissement viticole (pincészet) Weninger actuellement dirigé par Franz Reinhard Weninger et son épouse Petra Gratzer-Weninger est entré en exploitation dans la famille dès 1828.

Franz Reinhard Weninger en est aux commandes depuis 2000.

En 2006, le domaine est converti en biodynamie :

  • adaptation des travaux de la vigne au cépage,
  • respect du cycle des saisons et de la lune,
  • préparations biodynamiques et homéopathiques,
  • plantes récoltées dans les environs immédiats de l’exploitation.

Aussi l’étiquette du vin bio (biobor) arbore deux logos ;

respekt_LOGO_dark_transparent

 

« Gneisz és Csillám » se traduit par gneiss et mica (schiste). Voilà pour le sol.

Cette cuvée est un assemblage de cépages :

  • merlot,
  • syrah,
  • zweigelt,
  • blaufränkisch (kékfrankos).

L’âge des vignes se situe autour des 15 ans.

Lors de la période communiste, la Hongrie écoulait une production de masse issue de nombre de cépages internationaux.Weninger Pincészet veut remettre en valeur les cépages locaux.

 

kekfrankos_1 (2)

 

Le kékfrankos (de son nom hongrois, appelé blaufränkisch en Autriche) serait originaire de Sopron. En tous cas, c’est le cépage phare de cette ville. Il a pour lointain ancêtre le gouais blanc.

 

Zweigelt_DSC_4458

 

Appelé jusqu’en 1975 rotburger, le zweigelt a été créé en 1922 par le botaniste autrichien Fritz Zweigelt. Ce croisement de saint-laurent et blaufränkisch produit le vin rouge le plus consommé en Autriche.

 

Voici quelques autres données quant à la cuvée « Gneisz és Csillám » :

  • densité de plantation : 5.500 pieds/ha,
  • vendanges manuelles,
  • tri,
  • fermentation spontanée par levures naturelles en cuve inox,
  • fermentation malolactique naturelle,
  • vieillissement : 12 mois en barrique,
  • ni collage, ni filtration,
  • ajout de SO2 (51 mg/l),
  • rendement : 40 hectolitres/hectare,
  • production : 17.000 bouteilles.

 

DSCN6389

 

Abordons le millésime 2015 (13,5°) et dévissons la capsule.

Ce vin rouge de la région de Sopron (Soproni vörösbor) est sec (száraz) : un gramme de sucre résiduel/litre.

Robe peu soutenue.

Nez délicat, pas dénué de complexité ( floral, cerise très mûre, cuir, pruneau d’Agen, animal…).

Attaque fluide (mais au fil de la dégustation, les tanins se manifestent) prolongée d’une finale plus ou moins longue aux nettes saveurs épicées.

L’élevage est discret.

 

Pour accompagner ce vin de plaisir immédiat, un roboratif plat hongrois : le rakott krumpli (qui se traduit littéralement par casserole de pommes de terre mais est en réalité un gratin).

 

Egészségedre ! (02)

 

Olivier Mercier.

 

Bouteille achetée chez Biovino (Lille).

 

Coordonnées :

Weninger Pincészet
Fö utca, 23 à 9494 Balf
Téléphone : +36.99.5310-82
Téléfax : +36.99.5310-83
Site : https://weninger.com/en/
Courriel : balf@weninger.com
Page FaceBook : https://www.facebook.com/Weingut.Weninger/

 

  1. Les vins rouges se déclinent aussi en vin de type ‘siller’ (rougeâtre, rouge cerise, vif, au toucher nettement acide, souvent avec une odeur de cerise acidulée, sans aucune trace de maturation en fût) ou en mono-cépage de kékfrankos.
  2. Tchin-tchin !

 

Laisser un commentaire