La Pêche à la Vigne (Nice).

Bistrot, bar et cave à vin naturel.

Dans la vieille ville, la rue Cassini part de la place Giuseppe Garibaldi pour rejoindre le proche port Lympia.

Cassini est une famille d’origine italienne ayant compté une lignée père-fils d’astronomes et cartographes réputés.

Ce nom vous évoquera sans doute outre des cartes de la France du XVIII° siècle, un cratère lunaire.

 

Il importe, pour découvrir Nice, de ne pas perdre de vue que celle-ci fut longtemps « italienne » et ne devint française qu’en 1860, après un référendum aux votes largement majoritaires.

 

13559212_107939822974091_6771913844531354068_o

 

A la Pêche à la Vigne, le panel offert est large qu’il s’agisse de consommer sur place ou d’emporter : bistrot, bar et cave à vin naturel offrant de la petite restauration, des bières, des conserves… Mais aussi épicerie fine.

 

Les lieux ont ouvert en août 2016 sous la houlette de Brice Fortunato. Viennent ensuite Simona (au fourneau) et Leo (en salle) : ce sympathique couple de Siciliens a repris l’établissement mi-octobre 2019. Le vin dit naturel règne toujours en roi, mais la sélection s’est ouverte de la France vers l’Italie mais également la Slovénie, pays dont les vins et les cépages autochtones méritent grandement d’être découverts (01) !

 

Le cadre de cet établissement de poche met directement à l’aise.

 

20191229_220918.jpg

 

L’ardoise évolue au fil des jours. Dans cette optique de cuisine de proximité, l’huile d’olive affiche ses origines familiales.

Consultez le tableau noir : une sélection d’une dizaine de vins au verre complète l’offre de restauration.

 

20191229_215022

 

Au verre ? Terpin Franco cuvée ‘Quinto Quarto’ blanc 2018 à la fraîcheur acidulée.

Ce vigneron italien œuvre à San Floriano del Collio (02), proche de la frontière slovène.

 

20191229_200448.jpg

 

Les cannellonis aux légumes fondent sur la langue. Gourmand.

 

20191229_203345.jpg

 

Je me laisse tenter par une assiette de quatre charcuteries, copieuse et pleine de saveurs accompagnée de noisettes du Piémont. Ces charcuteries proviennent des producteurs D’Osualdo (à Cormons, pas bien loin de la frontière italo-slovène) et Ninone (Sicile). Le saucisson de cochon noir sicilien vaut le détour !

 

Mais une bouteille dans les présentoirs attire mon regard : un vigneron découvert à Palerme (03). Azienda Agricola Barraco. Plus précisément Antonino Barraco, vigneron sicilien installé à Marsala.

La cuvée est consacrée au seul cépage nero d’Avola dans le millésime 2016 (13,5°) en Indicazione Geografica Protetta (I.G.P.) Terre Siciliane.

 

20191229_200729

 

Quelques données :

  • superficie : un hectare,
  • âge des vignes : 19 ans,
  • sol : volcanique, galets,
  • macération de 15 jours sur les peaux,
  • vieillissement : 10 mois en cuve inox et 18 mois en bouteilles,
  • production : 3.500 bouteilles.

Un vin qui sort des sentiers battus, très loin des caricatures industrielles de ce cépage. Au nez : des notes épicées, fumées. En bouche : un vin léger, frais. De toute beauté.

 

20191229_200739

 

Est – notamment – déposé sur ma table – de ce même vigneron la cuvée ‘Vignamarre’ 100 % cépage blanc grillo 2018 (10,5°) toujours en Indicazione Geografica Protetta Terre Siciliane. Là aussi bluffé.

 

20191229_222019

 

On aime manifestement faire découvrir. Autant dire que j’apprécie grandement.

 

Ces lieux ouverts le dimanche dégagent chaleur et convivialité : ce fut un réel plaisir de discuter de manière impromptue avec Simona et Leo !

 

Olivier Mercier.

 

Compte-rendu de  visite du 29 décembre 2019.

 

Prix :

  • Cannelloni 12,00 euros
  • Assiette de charcuterie : 16,00 euros
  • Barraco : 36,00 euros
  • Terpin : 5,50 euros

 

 

Coordonnées :

La Pêche à la Vigne
Adresse : 13, rue Cassini à 06000 Nice.
Téléphone : +33 (0) 4 93 31 17 45
Site : http://www.lapechealavigne.com/
Courriel : contact@lapechealavigne.com
Page FaceBook : https://www.facebook.com/lapechealavigne/

Ouvert du mercredi à dimanche, et ce midi et soir (11:00 – 00:00).

 

20191229_195514

 

  1. Pour ce qui est des vins slovènes, je vous renvoie à mon article consacré à la production de ce pays, publié en d’autres temps et lieu. A l’occasion de ce séjour, j’ai eu le plaisir de découvrir un vigneron français établi dans la région de Goriška Brda, en l’occurrence Domačija Kabaj-Morel (Katja Kabaj – Jean-Michel Morel), rencontre dont vous lirez le récit ici (article dont l’original n’existe plus).
  2. Collio est une région naturelle de part et d’autre de la frontière italo-slovène. Du côté italien (Frioul) est implantée l’azienda agricola Francesco Joško Gravner dont la rencontre avec sa fille Mateja a été relatée en d’autres temps et lieu.

 

  1. Dans un restaurant palermitain que je vous recommande vivement : Gagini. En voici le compte-rendu de visite publié sur ce blog.

 

2 commentaires sur « La Pêche à la Vigne (Nice). »

Laisser un commentaire