Brasserie (de) l’Ermitage « Théorème de l’Empereur » (Bruxelles).

Un tel théorème, je veux bien le démontrer maintes fois.

3fc59a81e81c3c0a4746940311f3acc1La nanobrasserie de l’Ermitage est composée de trois comparses que sont Nacim Menu, Henri Bensaria et François Simon.

Les deux premiers ont suivi des cours d’œnologie au Ceria à Anderlecht, se formant ainsi le palais. Evolution naturelle, arrivent ensuite les dégustations de bières artisanales.

Les doigts sont ainsi mis dans l’engrenage.

Nacim Menu travaille alors au Moeder Lambic.

Etudiants cohabitants, tous trois sans emploi et donc sans ressources, ils brassent d’abord à chez Nacim Menu à Ixelles, dans une cave de la rue de l’Ermitage, près de la place Eugène Flagey. Les moyens sont très modestes. Ainsi, quelques casseroles font l’affaire pour les nombreux tests pratiqués.

Mais le succès est rapidement là et les étapes se succèdent :

  • mai 2016 : un pas décisif est franchi. Le projet amateur se professionnalise : la brasserie de Bastogne accueille le trio pour brasser ensemble ce que l’on peut considérer comme étant leur ‘première’ bière, en l’occurrence la Lanterne.
  • octobre 2016 : les trois acolytes acquièrent et transforment un ancien hangar industriel situé à Anderlecht.
  • février 2017 : appel est fructueusement lancé quant à un financement participatif (crowdfunding).
  • mai 2017 : installation du matériel provenant notamment de Croatie.
  • juillet 2017 : début de la production 100 % bruxelloise.
  • aout 2017 : sortie des premiers brassins.
  • octobre 2017 : ouverture de la taproom avec désormais une sélection permanente de onze bières différentes en ce compris quelques bières invitées de brasseries amies ou appréciées.
  • novembre 2017 : installation de trois nouvelles cuves afin de permettre d’augmenter la production de 75 %.

En somme, trois associés qui ont la main heureuse et se montrent très actifs notamment par l’organisation de concerts mais aussi – et surtout – par l’élaboration de brassins collaboratifs avec diverses brasseries belges et étrangères, sans oublier bien évidemment une gamme de brassins éphémères dans l’optique de continuer les expérimentations à échelle commerciale.

 

DSCN2821

 

Théorème de l’Empereur est une des 4 bières permanentes de la brasserie. (avec Lanterne, Soleil et Noire du Midi)

 

Je l’ai découvert – avec beaucoup d’étonnement – au salon Vini, Birre Ribelli 2017. Pensez donc : une bière aromatisée au thé au jasmin. Surpris et… Conquis !

L’occasion m’a été donnée de la regoûter : la première impression est entérinée.

Robe voilée, oscillant entre orange, ocre et rouille. De la levure en suspension. Ne pas servir trop frais car les arômes de fleur ne se manifesteraient pas. Thé et (surtout) jasmin sont omniprésents. Peu d’amertume. De la fraîcheur. Une bière délicate, subtile.

 

Un tel théorème, je veux bien le démontrer maintes fois.

 

Olivier Mercier.

 

P.S. : je me suis procuré le Théorème… à l’Abbaye des Saveurs (Lille).

 

Et le théorème (pour autant que c’en soit un) ?

Le voici tel que reproduit sur l’étiquette :
“Des tablettes babyloniennes, aux formules alchimiques,
mes lois sont les lois de l’univers en action.
Je suis là, j’apparais,
et derrière moi, il y a toute une armée ;
le soleil, les étoiles, les galaxies.
Comme les pépins au centre de la pomme, le pire est dans le meilleur et le meilleur naît du pire.
Je vous protège et je vous exhorte à la force.”

 

A noter : l’étiquette de ce brassin – comme les autres – a été illustrée par Julien Kremer dit Krump.
Site : http://www.krumpkrumpkrump.com/
Page FaceBook : https://www.facebook.com/julienkrmr/about?lst=100001402482968%3A702191617%3A1535633523

 

Données techniques :

Bière de type Pale Ale.
Alcool : 6,4 %.
Contenance : 33 centilitres.
Brassé avec thé vert et jasmin en provenance de la Septième Tasse.

ermitage

 

Coordonnées :

Nanobrasserie l’Ermitage S.P.R.L.
Adresse : 24-28, rue Lambert Crickx à 1070 Bruxelles
Site : https://ermitagenanobrasserie.be/
Courriel : info@ermitagenanobrasserie.be
Page FaceBook ; https://www.facebook.com/ermitagenanobrasserie/?fref=ts
Ouverture de la taproom  les vendredi et samedi de 14.00’ à 22.00’.

 

Pour les beergeek :

L’étiquette ci-dessous correspond à la première version (homebrew).

12321371_914643015301521_2075659259118758644_n

Brasserie Nectar Bohème (Pottes – Belgique).

Une nouvelle micro-brasserie toute en promesse.

 

Nectar. Le plaisir.

Bohème. Le voyage. Celui des brasseurs. Vers d’autres lieux, certes. Mais aussi vers d’autres saveurs.

 

Les locaux sont implantés dans la campagne  de Celles-en-Hainaut (région wallonne).

 

Arnaud Rasson et Stéphane Renard firent connaissance sur les bancs de la première fournée de formation à la micro-brasserie organisée par la Foclam/Ifapme de Tournai. Ils suivent par ailleurs l’un et l’autre une multitude de formations dans les domaines les plus variés.

Leur projet lancé fin  de l’été 2015, la société voit le jour en janvier 2017.

Ils s’installent dans un ancien hangar à pomme de terre par eux essentiellement transformé, avec l’aide locale.

Il leur a fallu franchir bien des écueils que sont notamment les règles d’urbanisme, de sécurité, quant aux accises, la sécurité ou encore l’Afsca

L’intégralité du  matériel de brassage –  neuf –  importé d’Italie, la concrétisation intervient en mai 2018.

 

La volonté est là de travailler autant que faire se peut – tout étant une question de coût – dans une optique d’agriculture biologique, et ce en circuit court (voir ci-après).

 

Sont brassées (à raison de 900-950 litres) des bières à l’ancienne (élaborées uniquement avec des houblons européens) de haute fermentation avec garde minimum de trois semaines.

A défaut d’autre solution , est utilisée l’eau de distribution courante pompée sur la nappe phréatique locale.

Les malts d’orge et de froment  de cultures belge et française se voient transformés à la Malterie du Château (Beloeil).

Les houblons  cultivés en agriculture raisonnée chez Luc Lagache (Comines-Warneton). et conditionnés en pellet (et non en cône) sont mis sous vide pour éviter toute altération.

Les épices sont issues de préférence de l’agriculture biologique soit en Union Européenne soit hors Union.

Les levures lyophilisées sélectionnées pour les bières de haute fermentation  traversent la frontière franco-belge (Lesaffre à Marcq-en-Baroeul).

Pas de filtration. Pas de pasteurisation.

A la refermentation naturelle en bouteille de trois semaines en succèdent trois autres pour une maturation supplémentaire.

Les bouteilles sont fabriquées à Malines et les cartons auprès de Lammerant (Leuze-en-Hainaut).

 

DSCN1974.JPG

 

Trois bières composent  la gamme paysanne, en l’occurrence des bières typiquement belges, de ferme, de type « saison ». La brasserie se veut d’ailleurs la continuité d’une exploitation agricole.

Pour ce qui est du voyage, voilà d’où l’on vient.

Une seule bière rentre actuellement dans la gamme bohème. Elle ne  relève d’aucun style particulier. Cette création toute personnelle raconte des paysages, des séjours, des rencontres. Pour ce qui est du voyage :  voilà où  l’on est allé.

Et ou l’on pourrait aller. Car à l ‘avenir, des bières qui pourraient être élaborées avec des houblons hors Union Européenne, s’ouvriront  vraisemblablement vers d’autres lieux, cultures voire personnes.

 

Cinq autres bières sont d’ailleurs en projet…

Mais quelles sont les brassins actuels aux étiquettes (qui sont autant de « fenêtres ») et noms évocateurs ?

 

DSCN2022

 

  • « la Rose des vents »

Bière blonde

Ingrédients : eau, malts d’orge, houblons, sucre, levure

4,5 % Vol. Alc.

I.B.U (01). : 20

Le point de départ de votre découverte : une bière d’appel. De soif, non élitiste, elle est brassée entre une pils et une « saison ».

 

  • « à la Belle Saison »

Bière blonde

Ingrédients : eau, malts d’orge, malts de froment, houblons, sucre, levure

5,5 % Vol. Alc.

I.B.U. : 30

A dominante herbacée. Printanière.

 

  • « Douceur Paysanne »

Bière blonde

Ingrédients : eau, malts d’orge, malts de froment, houblons, sucre, levure

6,5 % Vol. Alc.

I.B.U. : 10

Des notes délicates, miellées, qui devraient plaire à ceux que l’amertume rebute. Mesdames ? Mesdemoiselles ?

 

  • « Mémoire des Clans »

Bière ambrée

Ingrédients : eau, malts d’orge (dont malt d’orge fumé à la tourbe écossaise), houblons (dont un anglais), sucre, levure

6,5 % Vol. Alc.

I.B.U. : 25

Soit vous la siroterez devant votre feu ouvert le moment venu, soit elle accompagnera votre repas.

 

Voici un projet global  mûrement réfléchi, et ce dans les moindres détails.

Des bières qui ont un vécu à transmettre. Mais qui aussi – et sans doute surtout – vous invitent à effectuer  votre propre voyage. Voilà pourquoi les étiquettes ne portent aucune indication quant au  type de bière. Pas de catégorisation  renseignée. Dès lors, pas d’influence.  Juste le souhait d’un  ressenti spontané, propre au consommateur.

 

A découvrir donc, et dans tous les sens du terme.

 

 

Olivier Mercier.

 

32164435_1507073979419779_648918091832492032_o

 

Coordonnées :

Brasserie Nectar Bohème S.P.R.L.
Rue de la Gare, 3A à 7760 Pottes (Belgique).
Téléphone : +33 (0) 69.85.86.13.
Site : http://www.nectarboheme.be/
Courriel : nectarboheme@gmail.com
Page FaceBook  : https://www.facebook.com/Nectar-Boh%C3%A8me-1507057522754758/

Visite :

Magasin ouvert du lundi au mercredi de 10 h à 16 h 30 et le vendredi de 10 h à 12 h. Fermé les jeudi, samedi et dimanche.

 

Quelques considérations autres :

  • Breuvages à conserver en position verticale, dans un endroit frais et à l’abri de la lumière, si possible à température de cave.
  • A consommer de préférence dans les deux ans de la mise.
  • Conditionnement : bouteille de 75 cl. capsulée non consignée.
  • Service : verre dit « plat cul « , verre  » tulipe » ou verre à vin sauf « Mémoire des Clans » pour lequel  est préconisé  le verre « tulipe » ou verre à vin. Un verre à pied de type ballon est actuellement à disposition.
  • Température de service : 8 à 10° sauf « Mémoire des Clans  » : 10 à 12°.
  • A noter que de par les conditions climatiques influant sur les matières premières, le goût peut évoluer légèrement d’un brassin à l’autre.

 

DSCN1971

 

(01) C’est la partie centrale poudreuse jaune de la fleur (la lupuline) qui confère à la bière son amertume laquelle se calcule en International Bitterness Unit (ou Unités Internationales d’Amertume) : plus l’I.B.U. est élevé, plus l’amertume est importante.

 

Brouwerij-brasserie De Leite « Fils à Papa 8 – Batch 2017/03 » (Belgique).

Quand bière et vin jaune se rencontrent.

Commençons par évoquer le vin, et plus précisément le vin jaune.

Il concerne les Appellations d’Origine Contrôlées :

  • ‘Côtes du Jura’,
  • ‘Arbois’ suivi ou non de la dénomination géographique complémentaire ‘Pupillin’,
  • ‘Château-Chalon’,
  • ou encore ‘Etoile’.

Particularité de l’A.O.C. ‘Château-Chalon’ : elle est réservée aux seuls vins jaunes. Pour les autres appellations, leur nom pourra être complété par la mention vin jaune.

Ces vins secs sont une spécialité jurassienne d’un savoir-faire particulier et inhabituel. Les vinificateurs l’ont encadré par des règles œnologiques strictes dans un cahier des charges :

  • utilisation du cépage savagnin exclusivement,
  • vendange la plus tardive possible du raisin le plus mûr,
  • tri de la vendange si nécessaire,
  • sélection des souches levuriennes les plus aptes à assurer le développement du voile, et préservation du développement naturel des souches endogènes,
  • vinification en blanc sec,
  • élevage d’une durée minimale de 6 ans en fût de chêne (01).

La spécificité réside dans cette longue période de maturation au cours de laquelle les fûts ne sont pas remplis complètement tandis que l’évaporation naturelle, assurée par la porosité du contenant, n’est pas compensée par un ouillage (02). De par l’action des levures, un voile se développe ainsi naturellement à la surface, protégeant le vin tout en favorisant une oxydation ménagée, laquelle concentre et complexifie le ‘goût de jaune’ aux arômes spécifiques et confère une couleur jaune dorée prononcée.

D’autre part, le climat difficile de la zone géographique joue lui-même un rôle dans l’émergence des particularités du vin jaune. La grande amplitude thermique entre hiver et été contribue par son effet sur le voile au développement des levures.

Ceci justifie l’usage – obligatoire – d’un contenant spécifique très ancien : la bouteille dite ‘clavelin’ d’une contenance particulière (62 centilitres) laquelle correspond au volume résultant d’un élevage d’un litre de vin pendant six années sans ouillage. Elle est exclusivement réservée au conditionnement de ces vins lesquels s’y conservent – assure-t-on – durant 50 ans voire 100 ans.

Le vin jaune est généreux, puissant. Il possède une combinaison de notes aromatiques évoquant les fruits secs (la noix en particulier), de pomme très mûre, de fruits confits et d’épices (curry, cannelle, vanille, muscade…).

 

Pour sortir de la routine, la brasserie De Leite met de temps à autre sur le marché, à côté de ses brassins traditionnels, une nouvelle bière. Chaque fois sous le nom générique de ‘Fils à Papa’. Mais chaque lot (‘batch’) correspond à un contenu différent. C’est donc une bière ‘pop-up/limited edition’. D’où la mention ‘onberekenbaar – indéfinissable’ sur l’étiquette.

Le batch 2017/03 est maturé, vieilli en fûts de chêne de 228 litres ayant élevé du vin jaune du domaine Martin Faudot.

Robe jaunâtre, ambrée où la levure folâtre.

Nez délicatement boisé, avec des notes de (coque de) noix.

Jolie acidité au palais apportant aux papilles de la fraîcheur.

Long.

Et ce ‘je ne sais quoi’ de citronné qui incite à siroter cette bière de soif, en terrasse sous les premiers rayons de soleil.

 

Olivier Mercier.

 

2013-10-21-VinJaune

 

Coordonnées :

Brouwerij/brasserie De Leite

Leiteweg, 32 à 8020 Ruddervoorde (Oostkamp)

West-Vlaanderen/Flandre Occidentale

België/Belgique.

Site : http://www.deleite.be/

Courriel : info@deleite.be

FaceBook : https://www.facebook.com/brouwerijdeleite/

Téléphone : 00 32 (0) 50 25 07 96

Téléfax : 00 32 (0) 50 33 98 58

 

Considérations techniques :

Contenance : 33 centilitres,

Taux d’alcool : 8 %,

Ingrédients : malt d’orge et de blé, épices entre autres.

Refermentation en bouteille.

 

Bière dégustée au Vieux Tournay.

 

Visite et dégustation :

Ouvert les lundi, mardi et jeudi.

Dégustation et visite guidée possibles sur demande, à partir de vingt personnes.

Durée de la visite : 01.30’.

Tarif : 7,5 euros par personne, dégustation incluse.

 

Vin-jaune-2

 

1) Pour être très précis : élevage minimum jusqu’au quinze décembre de la sixième année qui suit celle de la récolte, dont soixante mois au moins sous voile. A l’issue de la période d’élevage, ces vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du premier janvier de la septième année qui suit celle de la récolte.

2) L’élevage en fût de chêne implique obligatoirement une perte de vin, soit qu’il s’évapore, soit qu’il est absorbé par le bois. L’ouillage consiste en un apport de vin, régulier et en petites quantité.

 

214.jpg

It’s Christmas time. De Struise Brouwers « Tsjeeses » is among us (Belgique).

Une Dark Golden Xmas ale.

De Struise Brouwers Tsjeeses Reserva vintage 2014 (n° 11- Brand) Bourbon Barrel Aged X-Mas Ale.

Noël !

Les Bières de Noël ! Pardon : d’hiver…

Quasi toutes les brasseries – petites ou grandes, artisanales ou industrielles – y vont de leur brassin de circonstance. Avec des résultats éminemment variables… Le plus souvent décevant ou sans intérêt. Parfois appréciable.

 

Urbain Coutteau et Philippe Driessens s’occupaient d’un élevage d’autruche (01) avec possibilité d’hébergement. L’idée leur est venue de pouvoir proposer une bière à leurs hôtes.

Ils ont été rejoints par Carlo Grootaert, un ancien négociant en vin.

Tous trois originaires des villages de Woesten et Vleteren, ils fondent la brasserie en 2003 à Oostvleteren (02) à proximité de la frontière franco-belge, dans la région du Westhoek, où pousse le houblon.

En 2008, les voila élus meilleurs brasseurs du monde par le site américain ratebeer.com.

 

La production s’avère variée, et la démarche véritablement et résolument innovante.

 

La Tsjeeses Bourbon Barrel Aged est la version vieillie en fût de bourbon de la Tsjeeses de base (03).

L’étiquette définit cette bière comme Dark Golden Xmas ale.

La robe se dévoile trouble, en réalité entre brun clair et ambre soutenus.

Le nez généreux  développe des notes de feuilles de coriandre fraîches.

La bouche puissante, ample, finit de caractériser une bière chaleureuse, généreuse.

Ce brassin comporte du sucre de canne et des épices.  Il a maturé 6 mois en fûts de 225 litres.

Somme toute… Restons dans l’air du temps.

Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant !
Ah ! que ses grâces sont parfaites !
Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant !
Qu’il est doux ce divin enfant !

 

Bouteilles achetées à l’Abbaye des Saveurs à Lille.

 

(01) Struisvogel signifie autruche en néerlandais. D’où la présence de cet oiseau sur le blason de la brasserie.

(02) Dans le  village d’à côté est implantée l’abbaye trappiste Sint-Sixtus produisant la Westvleteren.

(03) Il importe donc de ne pas confondre la Tsjeeses B.B.A. avec la Tsjeeses. Et de ne pas confondre celles-ci avec la Tsjeeses Reserva Porto Barrel Aged, laquelle s’est avérée elle aussi excellente.

de-struise-brouwers-struise-xxx-rye-quad-reserva-b

Coordonnées :
Brouwerij « Het Oud Schooltje »
Adresse : Kasteelstraat, 50 à 8640 Oostvleteren
Téléphone : +32 495 28 86 23
Site : https://struise.com/
Page FaceBook : https://www.facebook.com/destruisebrouwers/https://www.facebook.com/destruisebrouwers/

Visites : ouvert chaque samedi de 14.00 à 18.00. La dégustation s’effectue dans une ancienne école.

 

Données techniques :
Taux d’alcool : 10°
Contenance : 33 cl.
E.B.C. : 19
I.B.U. : 35
Kcalories : 317
Les bouteilles dégustées sont issus du lot 09/11/2016.

Brasserie/brouwerij de Dochter van de Korenaar « Charbon – smoked (vanilla) stout » (Belgique).

La ‘Charbon’ se savourera à petites lampées.

Monique de Baat et Ronald Mengerink sont à la tête de la brasserie ‘De Dochter van de Korenaar’ (01) fondée en 2007 dans la province d’Anvers (Belgique) à Baarle-Hertog (02), commune néerlandophone de la Région flamande.

DSCN1055

La ‘Charbon’ est brassée avec du malt de blé fumé et aromatisé aux extraits de vanille fraîche d’une part et du malt d’orge d’autre part (03).

Elle offre une caractéristique robe noire de type stout.

Tant au nez qu’en bouche se développent – bien évidemment – le chocolat, le caramel, la vanille, le fumé, le grillé, une pointe de café noir.

Tant qu’à évoquer les nuances, je lui trouve de temps à autre des arômes de salaison fumée…

Aux papilles, la bière s’avère douce, subtile, équilibrée, généreuse.

Vu les frimas actuels, la ‘Charbon’ se savourera à petites lampées, emmitouflé dans le pull le plus chaud, auprès du feu, avec – par exemple – un bon livre ou de quoi grignoter.

 

Olivier Mercier.

 

P.S. La salle de dégustation et le magasin de la brasserie sont ouverts du jeudi au samedi de 11.00’ à 18-19.00’, suivant les saisons. Quant aux horaires de vacances, consultez la page Facebook.Pour ce qui est de la possibilité de visite guidée – sur réservation ou non – de la brasserie, voyez le site.

P.P.S. Particularité de Baarle-Hertog : cette commune est partiellement située dans la province néerlandaise du Brabant Septentrional (Noord-Brabant), enchevêtrée dans la commune de Baarle-Nassau (Pays-Bas) ! Cette enclave belge est ubuesque (les curieux s’en informeront), comme nombre de problèmes dans le ‘plat pays’… Qui soit. Ceci dit, le couple Baat-Mengerink avait à l’origine prévu d’implanter sa brasserie dans leurs Pays-Bas d’origine, mais, de par une législation défavorable aux petites infrastructures brassicoles, est venu s’installer… en Belgique.

Bière dégustée au Vieux Tournay.

(01) Ce qui se traduit par : « la fille de l’épi de blé ». L’origine du nom de la brasserie vient du fait que d’après Ronald Mengerink, se fondant sur une vieille chronique de la ville de Malines, Charles Quint appréciait tellement la bière que celui-ci écrivit qu’il préférait le jus de la fille de l’épi de blé au sang de la grappe de raisin. Brouwerij se traduit par « brasserie ».

(02) Baerle-Duc en français.

(03) Quelques autres spécifications techniques ? Contenance : 33 ou 66 centilitres. Taux d’alcool : 7 degrés. I.B.U. : 46. Houblons : Styrian Golding et Herkules.

Pour information, la ‘Charbon’ a été primée (bronze) en 2012 au Brussels Beer Challenge.

 

Coordonnées :

Brouwerij De Dochter van de Korenaar B.V.B.A.
Oordeelstraat 3B (3A)
2387 Baarle-Hertog
Belgique
Téléphone : 0032 (0) 14 69 98 00
Site : http://www.dedochtervandekorenaar.be/
Courriel : brouwerij@dedochtervandekorenaar.be
Page Facebook : https://www.facebook.com/groups/120451374642299/