Bières Wapi (N°2). Les brasseries artisanales en Wallonie picarde.

Ce second livre permet de poursuivre la découverte des bières de Wallonie picarde (Belgique).

Ce second livre se circonscrit à nouveau à la Wallonie picarde enserrée entre Courtrai et Mons, Lille et Bruxelles (01).

 

Rappelons que le premier volume – évoqué ici – ne concernait que les seuls brasseurs produisant moins de 12.500 hectolitres en leurs propres installations (exit donc les bières à façon).

 

Le présent volume s’intéresse à quatre brasseries exportant dans le monde entier.

 

DSCN3562.JPG

 

L’essentiel des pages met en évidence dans le détail la vie, l’évolution et la production de celles-ci, deux bières plus particulièrement en ses données techniques avec avis de dégustateurs (la gamme complète étant succinctement détaillée pour quelques cinquante produits) et une recette y relative :

 

Le tout est étoffé du portrait des dégustateurs, d’un circuit brassicole ainsi que d’une brève évocation de la région, outre quelques trois cents photos.

 

DSCN3567

 

 

Pour en terminer, l’auteur de la préface a mille fois raison lorsqu’il écrit : « Quant au lecteur, on ne pourra que lui conseiller de joindre la lecture à l’agréable et de découvrir (…) toute la variété des bières made in Wallonie picarde… ».

 

Ayez large soif.

 

Olivier Mercier.

 

Bières Wapi (N°2). Les brasseries artisanales en Wallonie picarde.
Photographies de Bruno Bosilo. Textes de Jean-Louis Godet.
B2 Productions. 11/2018.
112 pages.
25 euros.

L’ouvrage peut être commandé en ligne.

 

Pour rappel. :

La page de garde de l’ouvrage mentionne que les bières belges relèvent du patrimoine mondial de l’Unesco.

Effectivement, le 30 novembre 2016, le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité a consacré comme telle la culture de la bière en Belgique. L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a motivé sa décision par le fait que : « Cette culture joue un rôle dans (la) vie quotidienne et lors des événements festifs (de plusieurs communautés réparties dans l’ensemble)» du pays.

 

DSCN3565.JPG

 

(01) Partie de la Région wallonne (province du Hainaut).

 

Bières Wapi (N°1). Les microbrasseries et brasseries artisanales en Wallonie picarde.

Ce premier livre se circonscrit à une partie de la production de la seule Wallonie Picarde (Belgique).

La page de garde de l’ouvrage mentionne que les bières belges relèvent du patrimoine mondial de l’Unesco.

Effectivement, le 30 novembre 2016, le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité a consacré comme telle la culture de la bière en Belgique. L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a motivé sa décision  par le fait que : « Cette culture joue un rôle dans (la) vie quotidienne et lors des événements festifs (de plusieurs communautés réparties dans l’ensemble)» du pays.

Plus modestement, le livre se circonscrit à la seule Wallonie Picarde enserrée entre Courtrai et Mons, Lille et Bruxelles (01).

Encore faut-il signaler qu’il y va des seuls brasseurs produisant moins de 12.500 hectolitres en leurs propres installations. Exit donc les bières à façon.

L’essentiel des pages met en évidence la vie, l’évolution et la production de la brasserie, une bière plus particulièrement (voire deux) et une recette y relative :

  • Authentique Brasserie – (mousse au chocolat à l’) Authentique Stout,
  • Bierodrome – (lapin à la) Lunatik,
  • Brasserie de Brunehaut – (risotto à la) Saint-Martin blonde bio,
  • Brasserie des Carrières – (sauce bolognaise à la Diôle ambrée) Diôle blonde,
  • Brasserie de Cazeau – (velouté de chicons à la) Tournay Triple,
  • Brasserie De Ranke – (sabayon à la) Noir de Dottignies,
  • Brasserie (la) Frasnoise – (boulets à la) Tijézu,
  • Brasserie des Légendes – Quintine blonde et (les côtes roses à la) Goliath Triple,
  • Brasserie du Val de Dendre – (les moules à) La Brute,
  • Brasserie à Vapeur – (osso buco à la) Vapeur en Folie.

En sus, d’autres microbrasseries sont évoquées de manière concise, dont je retiens la Béquin (02), la Pays Blanc Triple et la Bigote blonde.

Le tout est étoffé entre autres d’un historique. d’un circuit brassicole, de l’évocation d’une malterie, d’une houblonnière, de formations, ou encore d’un lexique…

« Le goût véritable du terroir dans votre verre » mentionne également la page de garde. De la notion de terroir, on peut en discuter (tout comme pour le vin) : qu’est-ce qu’un terroir ?

Mais là n’est pas l’essentiel.  L’auteur de la préface a mille fois raison : « (…) c’est bien de plaisir dont il est question en fin de compte ».

Et sur ce point, le but est atteint !

Pour en terminer, signalons la parution du numéro 2 consacrés aux quatre principales brasseries de la Wallonie picarde : article ici.

Olivier Mercier.

DSCN1278

Bières Wapi (N°1). Les microbrasseries et brasseries artisanales en Wallonie picarde.
Photographies de Bruno Bosilo. Textes de Pascal Lepoutte.
B2 Productions. 11/2017.
168 pages.

L’ouvrage peut être commandé en ligne.

(01) Partie de la Région wallonne (province du Hainaut).

(02) Soit le début du chant des étudiants mouscronnois.